L'or plane, mais conserve ses gains

Nitesh Shah, WisdomTree

1 minutes de lecture

Le métal jaune s'est stabilisé et oscille autour de 1405 dollars l'once.

La récente publication des données sur la masse salariale américaine a jeté le doute sur la capacité de la Fed à réduire les taux d'intérêt à la fin du mois, exerçant ainsi une pression à la baisse sur l'or. Cependant, le ton conciliant de Jérôme Powell laissant entendre que la Fed pourrait baisser les taux d’intérêt prochainement a mécaniquement engendré une hausse du prix de l'or.

Malgré une appréciation des actifs cycliques, l’or semble conserver les gains de ces dernières semaines. Le S&P500 a ainsi dépassé le seuil psychologique des 3000 points et atteignant un nouveau record. Toutefois, le prix de l'or n'a pas fléchi, contrastant nettement avec un début d’année caractérisé par des hausses du cours des actifs cycliques affectant le cours du métal jaune. Le positionnement spéculatif du marché à terme sur le métal demeure élevé (près d'un écart-type supérieur à la moyenne), soulignant la tendance haussière des investisseurs sur l'or.

Avec l'augmentation des tensions politiques,
le risque d'une action militaire augmente.

Les investisseurs estiment dans leur majorité que la Fed est en train de commettre une erreur de politique monétaire. Les données ne justifient tout simplement pas une baisse des taux, mais les banques centrales se sont pratiquement déjà engagées dans cette voie. L'or, qui est une couverture contre l'inflation et la dépréciation des devises, devrait continuer à être privilégié dans ce contexte.

Les tensions dans la péninsule arabique augmentent la prime géopolitique de l’or

Après l'interception par la Royal Navy britannique, début juillet, d'un pétrolier iranien se dirigeant vers la Syrie, des bateaux iraniens ont tenté d'empêcher un pétrolier anglais d'entrer dans le détroit d'Hormuz. La Royal Navy a dû intervenir. Avec l'augmentation des tensions politiques, le risque d'une action militaire augmente. L’or constitue ainsi pour les investisseurs un refuge dans ces périodes d’incertitude géopolitique.

Le platine, le palladium et l'argent - tous des métaux précieux plus cycliques que l'or ont souffert récemment en raison de l'absence nette de progrès dans les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine. Les données publiées le jeudi passé ont montré que la Chine n'avait pas accéléré ses achats de produits agricoles américains, ce qui a inévitablement conduit à un tweet cinglant du président américain. Le ratio or/argent devrait demeurer élevé, car les incertitudes sur le commerce mondial empêcheront l'argent de performer pleinement.