Les taxes US vont peser sur les exportations de métal de la Chine

Nitesh Shah, ETF Securities

1 minutes de lecture

Après les récentes mesures américaines sur les importations d’acier et d’aluminium, le danger réside dans la façon dont d'autres pays pourraient réagir.

Les droits de douane sur l'acier et l'aluminium institués par le président Trump devraient brider l’approvisionnement de métaux en provenance de Chine. Habituée à produire en excès, la Chine, qui s’emploie déjà à réduire ses capacités de production, pourrait voir ces nouvelles taxes d’un bon œil. En effet, la réduction des importations en provenance de Chine pourrait bien s’avérer être un coup de pouce dans ce processus de réduction de la capacité de production d’acier et d’aluminium, et par là même pousser les prix vers le haut.

Le danger réside davantage dans la façon dont d'autres pays pourraient réagir. Si une guerre commerciale éclate, nous pourrions assister à un déclin du commerce international et ce pourrait être le début d'un ralentissement de la prospérité économique pour de nombreux pays.

La Chine pourrait, par exemple, réduire ses importations de maïs et de soja en provenance des États-Unis et y entraîner des surplus de production. L'UE est également en train de formuler des réponses. Par ailleurs, les États-Unis pourraient bientôt produire trop de pétrole pour leur consommation intérieure, alors que d'autres pays pourraient justement riposter par des mesures de réciprocité sur le front du pétrole.
L'impact sur les matières premières dépendra principalement d’une réaction mondiale radicale qui pourrait alors peser sur les prix.