Le triangle d'or

Igor de Maack, DNCA

1 minutes de lecture

A l’heure actuelle, le dollar, les obligations souveraines américaines et l'or constituent le nouveau triangle d’or.

Le triangle d'or est une expression globalement utilisé pour décrire une situation de production anormale et subite de richesse sur un espace géographique délimité. Elle fut donc usitée pour symboliser le trafic de stupéfiants entre la Birmanie, le Laos et la Thaïlande et plus récemment dans les années 1990 pour identifier la bulle spéculative immobilière qui sévissait dans les quartiers centraux parisiens. 

Le dollar, les obligations souveraines américaines
et l'or sont considérés aujourd'hui comme des actifs refuge.

Aujourd'hui, sur les marchés financiers, ce triangle d'or est symbolisé par trois actifs situés ou libellés dans la même zone monétaire (les États-Unis): le dollar, les obligations souveraines américaines et l'or, tous trois considérés aujourd'hui comme des actifs refuge. A chaque stress, au moins deux de ces actifs performent et accueillent un afflux de liquidités. Les marchés actions ne sont pas pour autant délaissés en ce début 2019, surtout en Europe. 

La lucidité du dernier trimestre 2018 a permis aux investisseurs de réajuster le prix des actifs risqués et dans un certain sens également le prix de la liquidité. Toutefois, en 2019, les meilleures performances des indices actions restent focalisées sur des thèmes assez étroits: aéronautique (Airbus), technologie (STM) et luxe (LVMH). Le CAC 40 Dividendes Réinvestis et plus généralement les indices européens continuent d'offrir par ailleurs une vraie concurrence à la gestion active. Des secteurs entiers de valeurs décorées continuent de sous-performer en Europe (télécom, banques). Il faut donc espérer que le stockpicking value et la gestion active ne disparaissent pas dans un autre triangle, celui des Bermudes qui engloutissait les vaisseaux et aéronefs.