Le retour de RORO – Week Ahead de Allianz Global Investors

Stefan Rondorf, Allianz Global Investors

1 minutes de lecture

Depuis le milieu de l'année, l'évolution des rendements tend vers le «risk-on-risk-off».

Après une fin sobre en 2018, les trois premiers trimestres de 2019 ont été très profitables pour les investisseurs dans presque toutes les classes d'actifs. La perspective d'une nouvelle relance de l'économie par les banques centrales a été le principal moteur des marchés boursiers et obligataires. Depuis le milieu de l'année, toutefois, l'évolution des rendements s'est de plus en plus scindée: les gains ont été générés soit par des classes d'actifs plus risquées et donc plus volatiles comme les actions, les obligations à haut rendement ou les métaux de base, soit par le groupe des classes d'actifs considérées comme sûres ou défensives, telles que les obligations d'État, les obligations de sociétés investment grade ou l'or. En bref: «risk-on-risk-off» («RORO»).

Attention: ce texte a été traduit avec un outil automatique.