Le Japon proche de la récession

Philippe Waechter, Ostrum AM

1 minutes de lecture

Les dépenses de consommation et le PIB sont en baisse. Aucune reprise n’est attendue à court terme et la croissance sera négative en 2020.


© Keystone

Le PIB japonais a reculé de -6,3% au dernier trimestre de 2019 (taux annualisé). Sur l’ensemble de l’année, la croissance du PIB aura été de 0,8% après 0,3% en 2018. L’acquis de croissance à la fin 2019 pour 2020 est négatif à -1%. Cela implique que l’activité japonaise reculera sur l’ensemble de 2020 compte tenu d’un point de départ très négatif.

La raison principale de ce repli profond du PIB est la hausse du taux de TVA d’octobre dernier. En réduisant le pouvoir d’achat, elle a provoqué une forte contraction de la consommation des ménages. L’effet est similaire à celui qui avait été constaté en avril 2014 lorsque le taux de TVA avait déjà été augmenté.

La consommation ne repartira pas vite si l’on suit la période d’après avril 2014. Il a fallu trois années pour retrouver une allure franchement positive sur les dépenses de consommation. (les ventes de détail ont chuté sur toute cette période).

Dans un contexte international incertain avec un commerce mondial qui se contracte, la fragilité de la demande interne ne plaide pas pour une reprise rapide au Pays du soleil levant.

Un texte plus détaillé est disponible en anglais en cliquant ici.

A lire aussi...