La guerre – Multi Asset Navigator d’Unigestion

Unigestion

1 minutes de lecture

Il semble que cette guerre commerciale serait bilatérale et non multilatérale, les Etats-Unis s'attaquant à des ennemis économiques perçus comme tels ainsi qu'à des alliés.

Selon nous, la possibilité d'une guerre commerciale mondiale est la plus grande source d'incertitude pour le second semestre de cette année. D'après les déclarations faites par divers chefs d'Etat, il semble qu'une telle guerre commerciale serait bilatérale, les Etats-Unis s'attaquant à des ennemis économiques perçus comme tels ainsi qu'à des alliés, et non une guerre multilatérale où les barrières commerciales s'élèvent entre de nombreux pays. Néanmoins, une guerre commerciale bilatérale avec la plus grande économie mondiale (les Etats-Unis) visant les deux plus grandes économies suivantes (l'Europe et la Chine) entraînerait certainement d'autres pays, étant donné l'ampleur et la profondeur de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Nous pensons qu'il y a deux questions clés : quelle est la probabilité d'une nouvelle escalade? Et quel est l'impact sur les marchés s'il y a une escalade significative?

Si vous nous l'aviez demandé au dernier trimestre, nous aurions dit que la probabilité d'une véritable escalade était faible et que la plus grande partie du bruit n'était que du bruit. Mais au cours des derniers mois, la Maison-Blanche a adopté un ton plus belliqueux, qui a été accueilli par d'autres dirigeants mondiaux. Ce changement reflète l'ascension et la chute de certains conseillers du président américain Donald Trump, avec des voix plus pragmatiques et modérées. Ce jeu d'intrigue de palais n'est pas de bon augure pour la désescalade, mais il y a des pressions politiques qui, selon nous, freineront les voix bellicistes venant de la Maison Blanche.