Groupes miniers: stress test sur le top 5 mondial

S&P Global Ratings

1 minutes de lecture

BHP, Rio Tinto, Glencore, Anglo American et Vale sont bien positionnés pour absorber un choc externe potentiel après la réalisation de leurs plans de réduction de la dette.

Grâce à une demande vigoureuse et à une croissance relativement faible de l'offre, les sociétés minières mondiales continuent de profiter d'une reprise des prix des produits de base qui dure maintenant depuis deux ans. Compte tenu de la cyclicité prononcée de l'industrie, il est probable que les prix finiront par s'essouffler tôt ou tard - que ce soit en raison d'un changement de politique en Chine, d'une guerre commerciale naissante ou autre chose. Nos notes sur les grands groupes miniers anticipent déjà une certaine cyclicité des prix, mais à quel point seraient-ils résistants à un ralentissement économique?

Pour déterminer si un choc de prix pourrait entraîner un changement de notation, nous avons appliqué un scénario de stress aux «big five» miniers: BHP, Rio Tinto, Glencore, Anglo American et Vale. Nous avons modélisé un effondrement d'un an à la suite d'un choc soudain sur la demande chinoise, car nous considérons ce facteur comme l'une des causes les plus probables du ralentissement de l'industrie minière. La Chine reste le principal consommateur de minerai de fer, de cuivre, de charbon à coke et d'autres ressources primaires produites par les cinq grands.

 

A lire aussi...