Démesures

Igor de Maack, DNCA

1 minutes de lecture

Les années de taux négatifs vont laisser des traces à la hauteur de la démesure des politiques monétaires engagées pour «sauver le soldat Capitalisme».

Les années de taux négatifs sont peut-être en train de se terminer avec le retournement du sentiment des investisseurs. En effet, le taux 10 ans français frôle désormais les 0%. Pour autant, ces années vont laisser des traces à la hauteur de la démesure des politiques monétaires engagées pour «sauver le soldat Capitalisme» qui s'était perdu sur le champ de bataille du surendettement et enfoncé dans les tranchées de la finance complexe.

L'économie US entamera en 2020 sa douzième année de croissance consécutive
alors que la zone euro aura connu une double récession.

Voici quelques exemples de la démesure actuelle:

  • LVMH est devenue la première capitalisation boursière française à dépasser 200 milliards d’euros.
  • Chaque Ferrari vendue dans le monde représente, à elle seule, une capitalisation boursière unitaire de plus de 3 millions d’euros.
  • Aramco, le géant saoudien qui sera prochainement coté sur le Tawadul, dispose de 227 milliards de barils en réserve.
  • Les indices boursiers américains volent de record en record. Alors que la période 1979-2009 avaient vu les indices américain et européen réaliser la même performance (S&P 500 +2524% contre 2515% pour le MSCI Europe), depuis 2010, le S&P 500 a gagné 233% contre 92% pour le MSCI Europe.
  • L'économie des Etats-Unis entamera en 2020 sa douzième année de croissance consécutive alors que la zone euro aura connu une double récession depuis 2008 et une fragmentation financière inédite.
  • Après plus de 85 semaines de décollecte, les actions européennes enchainent leur troisième semaine de collecte d'affilée avec un record en montant (1,7 milliard de dollars), signe d'un appétit retrouvé pour l'Europe. 
Plus les négociations du Brexit durent au grand dam
de Boris Johnson, moins le Brexit sera dur.

Il est vrai que le risque politique (et notamment le Brexit) semble s'éloigner. En effet, plus les négociations du Brexit durent au grand dam de Boris Johnson, moins le Brexit sera dur (Hard Brexit). 

Malgré toutes les craintes de récession et les risques de tension commerciale, l'économie mondiale a tenu le choc en 2019. Les indices PMI se redressent légèrement et certains commencent à sortir leur joker de performance en adhérant désormais au discours de rally de fin d'année. Il serait temps car la performance du CAC 40 Dividendes Réinvestis a dépassé 27%...