USA: Steven Mnuchin «ne voit en aucune manière une récession»

AWP

1 minutes de lecture

Le secrétaire américain au Trésor estime que les mesures de Trump contre la Chine n’avaient «aucun impact pour le moment» sur l’économie US.

Le secrétaire américain au Trésor a fermement écarté lundi la perspective d’une récession aux Etats-Unis et affirmé que la guerre commerciale que Donald Trump mène contre la Chine n’avait «aucun impact pour le moment» sur l’économie de la première puissance du monde.

«Je ne vois en aucune manière une récession», a déclaré Steven Mnuchin sur Fox Business, relevant que la croissance américaine était bien supérieure à celle des autres pays avancés tout en notant que le ralentissement de l’expansion mondiale avait «un impact modéré sur l’économie américaine».

Selon lui, la guerre des tarifs douaniers entre Washington et Pékin n’affecte que l’économie chinoise. «Nous ne voyons pas pour le moment de signe d’impact sur les Etats-Unis», a-t-il déclaré.

«Il est clair qu’il y a un ralentissement considérable de l’économie mondiale à la fois en Chine et en Europe mais nous continuons à être le point lumineux», a-t-il également commenté.

L’expansion de la première économie mondiale est estimée à 2% pour le deuxième trimestre, soit en net ralentissement comparé aux 3,1% enregistrés au premier trimestre.

S’agissant des négociations avec la Chine pour mettre fin à une guerre commerciale qui dure depuis 18 mois, Steven Mnuchin a une nouvelle fois souligné que l’administration Trump signerait un accord que s’il était jugé satisfaisant par le président américain, qui brigue un second mandat.

«Nous avons un document, nous avons fait beaucoup de progrès, ils viennent ici. Je considère cela comme un signe de bonne foi, qu’ils veulent continuer à négocier et nous sommes prêts à négocier», a déclaré le ministre alors qu’une délégation chinoise, dirigée par le vice-premier ministre Liu He, est attendue à Washington début octobre.

«Si nous pouvons obtenir un bon accord, un accord qui est bon pour nous, nous le signerons sinon le président est parfaitement content de poursuivre les droits de douane, alors que nous collectons des sommes importantes», a-t-il également dit.

Washington et Pékin étaient sur le point de signer un accord commercial début mai quand les discussions se sont brutalement arrêtées, la Chine revenant sur tous ses engagements, selon les Etats-Unis.

Les tensions ont depuis redoublé d’intensité avec l’entrée en vigueur de droits de douane renforcés par vagues successives, dont la dernière le 1er septembre.

D’ici la fin de l’année, Donald Trump compte surtaxer la quasi-totalité des importations en provenance de Chine (quelque 540 milliards de dollars sur la base des importations 2018).

Les économistes mettent en garde contre la guerre commerciale qui ralentit la croissance mondiale.