S&P relève la perspective de la note du Japon

AWP

1 minutes de lecture

La note d’endettement de long terme est maintenue à «A+». L’agence de notation salue «les perspectives plus solides de croissance du pays».

L’agence de notation américaine S&P Global Ratings a maintenu vendredi inchangée la note d’endettement de long terme du Japon à «A+», mais elle a relevé la perspective, invoquant la récente embellie de la troisième économie mondiale.

Cette décision de la rehausser de stable à positive «reflète les perspectives plus solides de croissance du Japon», a affirmé l’agence.

L’archipel connaît actuellement sa plus longue période d’expansion depuis la bulle immobilière et financière de la fin des années 1980 (avec huit trimestres consécutifs de croissance du PIB), même si le rythme est modeste.

Cette phase exceptionnelle devrait «permettre au fardeau de la dette de se stabiliser plus tôt que ce nous avions prévu précédemment», souligne S&P.

Le Japon souffre certes toujours «de finances publiques dégradées», avec une dette colossale (près de 250% du PIB), une des plus élevées des pays développés, de la persistance d’une faible inflation et «d’une démographie défavorable» du fait du vieillissement de la population et de la faible natalité, rappelle S&P.

Mais ces défauts sont compensés par «sa position extérieure formidable», comme en témoigne son confortable excédent courant qui perdure depuis 44 mois désormais, «son économie prospère et qui se renforce, et le rôle du yen en tant que monnaie de réserve internationale», ajoute l’agence.

Parmi les facteurs soutenant la croissance actuelle, elle cite l’essor du nombre de touristes ces dernières années: le Japon a accueilli un record de 29 millions de visiteurs en 2017, soit 20% de plus qu’un an plus tôt et trois fois plus qu’en 2013, et s’est fixé un objectif de 40 millions en 2020, année des jeux Olympiques de Tokyo.