Réassurance: niveau record des revenus mondiaux en 2018

AWP

1 minutes de lecture

L’Association des professionnels de la réassurance en France explique la hausse par une progression de la demande alors que les tarifs sont demeurés globalement stables. Swiss Re au 2e rang mondial.

Le chiffre d’affaires mondial des sociétés de réassurance, qui assurent les assureurs, a atteint un niveau record en 2018 avec plus de 250 milliards de dollars de primes engrangées, a annoncé mercredi l’Apref, représentant le secteur en France.

Ce résultat représente une augmentation de 5% sur un an, a précisé l’Association des professionnels de la réassurance en France (Apref).

Cette hausse s’explique principalement par une progression de la demande mondiale alors que les tarifs du marché sont demeurés globalement stables, a développé Bertrand Labilloy, vice-président de l’Apref et directeur général du réassureur public CCR, lors d’une conférence de presse.

La moitié du marché de la réassurance est concentrée entre les mains des cinq premiers réassureurs mondiaux.

Selon un classement établi par l’agence de notation S&P Global Ratings, les cinq premiers réassureurs mondiaux en 2018 étaient le groupe allemand Munich Re (57,94 milliards de dollars de primes brutes émises, équivalentes au chiffre d’affaires), l’helvétique Swiss Re (36,41 milliards), l’allemand Hannover Re (22,65 milliards), le français Scor (18 milliards) et le britannique Rothesay Holdco (17,92 milliards).

Même tendance à la concentration du marché en France où, en excluant le réassureur public CCR, les cinq premiers réassureurs détenaient l’an dernier 62% des parts de marché en réassurance non vie et 83,6% en réassurance vie.

Dans l’Hexagone, le chiffre d’affaires des réassureurs est également ressorti en hausse de 1,9%, à 5,5 milliards d’euros, soutenu par l’activité non vie (+5,5%) qui a compensé l’érosion (-4,3%) du segment vie.