Matières premières: l’or hésite, le cotton au plus bas depuis 2016

AWP

1 minutes de lecture

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1.407,97 dollars vendredi, contre 1.414,46 dollars le vendredi précédent.

L’or est nettement monté mercredi, avant d’effacer une partie de ses gains jeudi, évoluant au gré notamment des évolutions du dollar.

«Cela a été une nouvelle semaine agitée pour l’or alors que les investisseurs ont dû jongler entre les développements sur le commerce, les spéculations de baisse de taux et les mouvements du dollar, ainsi qu’un Jerome Powell accommodant», a expliqué Lukman Otunuga, analyste pour FXTM.

Le président de la Réserve fédérale américaine a été auditionné par le Congrès mercredi et jeudi. Il a surpris nombre d’analystes par ses propos prudents sur l’état de l’économie, malgré les bons chiffres sur l’emploi aux Etats-Unis révélés la semaine dernière.

Par conséquent, le dollar, monnaie dans laquelle sont libellées de nombreuses matières premières comme l’or, s’est affaibli, ce qui a rendu les achats de métal jaune moins onéreux pour les investisseurs utilisant d’autres devises.

L’or a néanmoins effacé une partie de ses gains jeudi. Pour Craig Erlam, analyste pour Oanda, la question est de savoir si l’or peut monter plus haut ou si un mouvement de correction est proche.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1.407,97 dollars vendredi vers 10h50 GMT (12h50 à Paris), contre 1.414,46 dollars le vendredi précédent.

Le zinc souffre

Le zinc est tombé mardi à 2.355 dollars la tonne, un plus bas depuis septembre, avant de remonter en fin de semaine.

«Cela signifie que les inquiétudes à propos de problèmes d’approvisionnement ont été écartées», a expliqué Daniel Briesemann, analyste pour Commerzbank.

«Deux nouvelles mines de zinc sont en train de monter en puissance, ce qui apportera plus de concentré de zinc sur le marché», a-t-il ajouté en soulignant que cela devrait tout de même prendre du temps et que, selon, lui, les prix sont actuellement trop bas.

Sur le LME, la tonne de zinc pour livraison dans trois mois s’échangeait vers 10h50 GMT à 2.422,50 dollars, contre 2.394,50 dollars le vendredi précédent.

Le coton coule

Le coton pour livraison en décembre, le plus échangé actuellement, est tombé mardi a un plus bas en trois ans à 63,08 cents par livre.

«On s’attend depuis longtemps à ce que les stocks de coton hors de Chine augmentent au cours de la récolte 2019-2020 qui commence début août, ainsi que pour celle de 2018-2019 qui s’achèvera bientôt, car la production est en forte hausse par rapport à l’année précédente», a expliqué Michaela Kuhl, analyste pour Commerzbank.

La livre de coton pour livraison en décembre valait 63,13 cents vendredi vers 11h20 GMT, contre 67,22 cents la semaine précédente à la même heure.