Les services financiers sur le podium du S&P 500

Communiqué, GlobalData

1 minutes de lecture

Le secteur de la finance occupe le troisième rang avec une part de 13,8% des sociétés de l’indice élargi, selon l’analyse de GlobalData. La consommation et l’IT dominent le classement avec chacun 15,2%.

Les secteurs de la consommation discrétionnaire et des technologies de l'information sont demeurés les principaux secteurs, chacun représentant 15,2% de la liste des sociétés du S&P 500 au 31 janvier 2019, selon une analyse effectuée par GlobalData.

Viennent ensuite les secteurs des services financiers (13,8%), des produits industriels (13,2%), des soins de santé (12,2%), des produits de consommation courante (6,8%), de l'immobilier (6,4%), de l'énergie (6%), des services publics (5,4%), des matériaux (5%) et des communications (0,8%). Au cours de la période correspondante de l'année précédente, sept nouveaux venus au total ont fait leur entrée dans le secteur des technologies de l'information et quatre de moins dans le secteur de la consommation discrétionnaire. Le nombre de constituants dans les soins de santé, les produits de consommation de base et les matériaux est demeuré inchangé.

«La capitalisation boursière globale
des composantes du S&P 500 a diminué de 5,7% en un an.»

Parth Vala, Analyste des profils d'entreprise chez GlobalData, commente: «La capitalisation boursière globale des composantes du S&P 500 a diminué de 5,7% pour s'établir à 24'200 milliards de dollars au 31 janvier 2019, contre 25'700 milliards pour la période correspondante en 2018. Le secteur des services publics a été le seul à connaître une croissance à deux chiffres de la capitalisation boursière. Les composantes du secteur des services publics, qui a gagné plus de 5 milliards de dollars américains en capitalisation boursière, comprennent NextEra, Exelon, Duke Energy, Dominion Energy et FirstEnergy. Les secteurs de l'immobilier et des services de communication ont enregistré une faible croissance.»
 
Les principaux perdants ont été les secteurs de l'énergie, des finances, de l'industrie, de la consommation de base et des matériaux, qui ont chuté de plus de 10%. Dans ces secteurs, les constituants qui ont perdu plus de 40 milliards de dollars en capitalisation boursière au cours de la période sont Exxon Mobil, Schlumberger, Wells Fargo, JPMorgan Chase, Bank of America Corp, Citigroup, DowDuPont, General Electric, Philip Morris, Walmart et Altria Group.

Vingt-quatre nouveaux arrivants étaient issus des secteurs des technologies de l'information (9), des soins de santé (4), des services financiers (3), de l'énergie (2), de l'industrie (2), des services de communication, des produits de consommation courante, des matériaux et des services publics (1). Il y a eu quatre écarts par rapport à la consommation discrétionnaire, à l'énergie et aux soins de santé, suivis de l'industrie (3), des finances, des technologies de l'information et des services publics (deux chacun), et des biens de consommation de base, des matériaux et des biens immobiliers (un chacun).

Traduit avec www.DeepL.com/Translator