Les gestionnaires de fortunes suisses perdent du terrain

AWP

1 minutes de lecture

Le top 500 de Willis Towers Watson compte toutefois 20 établissement suisses, un de plus, avec l’entrée de la banque Mirabaud.

Les plus grands gestionnaires de fortune suisse perdent du terrain, affirme la société de conseils Willis Towers Watson. Il n’en reste pas moins que 20 établissements helvétiques figuraient l’an dernier parmi les 500 principaux acteurs de la branche, soit un de plus qu’un an auparavant, en l’occurrence la banque Mirabaud.

A l’aune des avoirs sous gestion, les gestionnaires de fortune suisses voient leur part de marché reculer avec constance depuis 10 ans, observe jeudi Willis Towers Watson dans un communiqué. Cette dernière se monte actuellement à 4%, après avoir culminé à 5,4% en 2007.

UBS, premier acteur du secteur en Suisse, et de loin, se classe au 16e rang, selon les calculs de la société de conseils. Parmi les 100 plus importants gestionnaires de fortune mondiaux, apparaissent encore Credit Suisse, en 48e position, puis la Banque cantonale de Zurich (68e), l’assureur Zurich Insurance (72e), Swiss Life Asset Management (85e) ainsi que Pictet Asset Management (92).

Les fonds sous gestion des 500 plus importants gestionnaires de fortunes mondiaux ont augmenté l’an dernier de près de 16% à 93’800 milliards de dollars (soit autant en francs).