Lalique prend des couleurs pour ses premiers pas sur SIX

AWP

1 minutes de lecture

La nominative a bouclé sa première journée zurichoise sur un cours de 53,50 francs, contre 51 francs vers 10h.

Le groupe de luxe Lalique a effectué lundi ses premiers pas à la Bourse suisse, après un transfert depuis la place bernoise. La nominative a bouclé sa première journée zurichoise sur un cours de 53,50 francs, avec quelque 12’400 titres échangés. A 51 francs, le premier cours du titre était identique au dernier cours enregistré sur la plateforme BX Berne exchange.

Depuis le début de l’année, la nominative a solidement progressé sur BX Berne, passant de 36 à 43 francs entre janvier et fin avril, avant l’annonce de la cotation sur SIX.

L’introduction à la Bourse suisse s’est accompagnée d’une augmentation de capital. Avec l’émission d’un million de nouvelles actions d’une valeur nominale de 0,20 franc, le capital social du groupe est passé à 1,2 million de francs, divisé en 6 millions de titres.

Silvio Denz, président du conseil d’administration et principal actionnaire du groupe, détient environ 72% du capital, tandis que le flottant avoisine 28%. Selon de précédentes déclarations, M. Denz n’exclut pas de réduire sa participation à l’avenir, à l’occasion d’acquisitions notamment, qui pourront soutenir le développement de l’entreprise.

Le produit brut de l’augmentation de capital - 8,5 millions de francs hors conversion des prêts actionnaires - va «permettre d’augmenter les liquidités du groupe et par conséquent d’accroitre sa capacité d’investissement», avait précédemment indiqué l’entreprise.

Après avoir investi quelque 23 millions de francs ces cinq dernières années pour développer l’appareil industriel, Lalique compte toutefois réduire la voilure. Les futurs investissements seront surtout dirigés vers le marketing et la distribution, avait indiqué à AWP le directeur général Roger von der Weid.

En 2017, Lalique a engrangé un bénéfice net de 6,9 millions d’euros (8 millions de francs) et un chiffre d’affaires de 128,8 millions. La marge opérationnelle s’est inscrite à 5,8%. En 2018, les ventes sont attendues en hausse mais la marge devrait stagner, selon M. von der Weid. «D’ici les cinq prochaines années, elle devrait toutefois progresser aux alentours de 9% à 10%», avait-il assuré.

Les activités de Lalique s’inscrivent dans les domaines des parfums et cosmétiques, des bijoux et de la décoration ainsi que dans le mobilier et l’art. La société, connue pour ses objets en cristal, emploie environ 600 collaborateurs.