La livre sterling retombe avec les doutes sur le Brexit

AWP

1 minutes de lecture

Vers 21h, la devise britannique perdait 0,73% face au billet vert, à 1,2576 dollar, et 0,54% face à l’euro, à 87,71 pence pour un euro.

La livre sterling redescendait lundi face à l’euro et au dollar, après une fin de semaine exceptionnelle où elle s’est envolée, les cambistes semblant un peu moins optimistes concernant un accord sur le Brexit.

Vers 19H00 GMT (21H00 à Paris), la livre sterling perdait 0,73% face au billet vert, à 1,2576 dollar, et 0,54% face à l’euro, à 87,71 pence pour un euro.

La devise britannique a même chuté de 1,1% face au billet vert à 1,2523 dollar aux alentours de 12H30 GMT avant d’effacer une partie de ses pertes.

Vendredi, elle était montée en cours de séance jusqu’à 1,2707 dollar, un niveau inédit face au billet vert depuis juillet, et 86,95 pence pour un euro, son plus haut depuis mai.

La livre avait également nettement progressé jeudi, portée par les espoirs d’un compromis sur le Brexit.

Lundi, malgré sa chute, elle se trouvait encore bien au-dessus de son niveau de jeudi matin.

«La livre reste en retrait car des doutes ont été exprimés sur les négociations concernant le Brexit», a expliqué Neil Wilson, analyste pour Markets.com.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson et son homologue irlandais avaient notamment affirmé jeudi entrevoir «un chemin» vers un compromis sur la question clé de la frontière irlandaise.

Mais «durant le week-end, il y a eu des bruits de couloir à Bruxelles moins positifs avec un diplomate européen déclarant qu’il n’y avait ‘pas encore de percée’ et un autre qui allait plus loin en jugeant que les discussions actuelles étaient ‘la dernière chance’ d’un accord», a précisé David Cheetham, analyste pour Xtb.

«L’absence de progrès (durant le week-end) a juste effacé une partie des gains, mais le marché reste plein d’espoir», a souligné Neil Wilson, analyste pour Markets.com.

Selon lui, la difficulté reste dans le fait que plus Boris Johnson fait des concessions à l’UE, plus l’accord éventuel sera difficile à faire approuver par les Brexiters les plus durs et par les conservateurs nord-irlandais.

«Le principal événement de cette semaine sera un sommet sur le Brexit jeudi et vendredi à Bruxelles. Pour que la livre conserve sa vitalité, il faudra que les développements de cette semaine sur le Brexit viennent appuyer un scénario de sortie du Royaume-Uni de l’UE avec un accord», souligne Joe Manimbo de Western Union.