G20: légère accélération de la croissance du PIB

Communiqué, OCDE

1 minutes de lecture

Les exportations du G20 ont légèrement augmenté de 0,4% par rapport au trimestre précédent, tandis que les importations ont diminué de 1,2%.

Le produit intérieur brut (PIB) réel de la zone G20 a progressé de 0,8% au premier trimestre de 2019, légèrement supérieur au 0,7% enregistré au trimestre précédent, selon des estimations provisoires.

En Turquie, la croissance du PIB a rebondi pour atteindre 1,3% au premier trimestre de 2019, après une forte contraction de 2,4% au trimestre précédent. La croissance a également progressé en Allemagne (à 0,4% contre 0,0%), aux États-Unis (à 0,8% contre 0,5%), au Royaume-Uni (à 0,5% contre 0,2%), en Australie (à 0,4% contre 0,2% au trimestre précédent), en Italie (à 0,1% après une contraction de 0,1%) et plus modérément au Japon (à 0,6% contre 0,5%).

La croissance du PIB est restée stable en Indonésie et au Canada (respectivement 1,2% et 0,1%).

La croissance du PIB a nettement ralenti en Afrique du Sud et en Corée (se contractant respectivement de 0,9% et 0,4% par rapport aux taux positifs de 0,3% et de 0.9% enregistrés au trimestre précédent), et plus modérément au Brésil et au Mexique (moins 0,2% dans les deux pays, contre 0,1% et 0,0%, respectivement). La croissance du PIB a légèrement ralenti en Chine et en Inde (à 1,4% contre 1,5% dans les deux pays) et en France (à 0,3% contre 0,4%).

La croissance du PIB en glissement annuel du G20 est restée stable à 3,3% au premier trimestre 2019, la Chine enregistrant la plus forte croissance (6,4%) et la Turquie la plus faible (moins 2,8%). La croissance du PIB en glissement annuel dans la zone de l'OCDE est également restée stable, à 1,8%.