France: le climat des affaires se maintient à un niveau élevé

AWP

1 minutes de lecture

L’indicateur des chefs d’entreprises s’établit à 106 points en juin. Signal positif du côté de l’emploi.

Le climat des affaires est resté stable en juin en France, demeurant à un niveau «relativement élevé», après avoir fléchi le mois précédent, a annoncé jeudi l’Insee.

L’indicateur, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprises des principaux secteurs d’activité marchande, s’établit à 106 points, selon l’institut statistique. Il avait fléchi au cours des deux mois précédents.

Malgré tout, ce niveau reste supérieur à sa moyenne de longue période, qui est de 100 points.

Le climat de l’emploi progresse pour sa part de deux points, à 110 points, retrouvant son niveau de février. «Cette hausse résulte surtout du rebond du solde d’opinion sur l’emploi passé dans les services hors intérim», explique l’Insee.

Dans le détail, le climat des affaires est resté stable dans l’industrie manufacturière et les services, mais a progressé d’un point dans le bâtiment et dans le commerce de détail.

Dans l’industrie manufacturière, le solde d’opinion est resté à 110 points après avoir «atteint en janvier 2018 son plus haut niveau depuis dix-sept ans». En particulier, en juin, «les industriels sont plus optimistes sur leurs perspectives personnelles de production», explique l’organisme public.

A 104 points, le solde dans le secteur des services reste aussi stable. Le climat s’améliore dans presque tous les sous-secteurs, à l’exception des services administratifs et de soutien. Dans les activités immobilières, le climat reste dégradé.

Dans le bâtiment, le solde gagne un point à 109 points. «L’opinion des entrepreneurs sur leur activité passée et à venir reste favorable», indique l’Insee. A 90,1%, le taux d’utilisation des capacités de production «atteint son plus haut niveau depuis décembre 2008».

Dans le commerce aussi, le climat s’améliore, avec un solde progressant d’un point à 112 points.