Fitch confirme le triple «A» des Etats-Unis, malgré la crise

AWP

1 minutes de lecture

L’agence de notation américaine se montre toutefois circonspecte sur le rating à court terme.

L’agence Fitch a confirmé jeudi la note «AAA» assignée à la dette des Etats-Unis - la meilleure possible - en dépit de la pandémie du coronavirus, mais elle se montre circonspecte sur la notation à court terme.

Pour l’heure, elle a assorti cette note d’une perspective stable. Mais elle relève que «le risque d’une évaluation négative à court terme a augmenté compte tenu de l’ampleur du choc sur l’économie et les finances publiques du coronavirus».

Fitch note en outre que les mesures budgétaires ont été prises «en l’absence d’un plan d’assainissement (...) des finances publiques et de la dette publique».

L’agence de notation constate que le coronavirus a provoqué «un choc sans précédent» sur les marchés financiers et l’activité économique. Dans ce contexte, les décideurs politiques s’efforcent d’éviter une récession plus durable.

Comme d’autres pays avancés, les Etats-Unis ont imposé des mesures draconiennes: confinement de population, suspension de liaisons aériennes, fermetures de restaurants, des écoles, entre autres, pour ralentir la propagation de la maladie, «ce qui entraînera une contraction profonde centrée sur le deuxième trimestre 2020 et une augmentation massive du chômage», estime Fitch.

Mais elle prend comme scénario de référence la levée des mesures de confinement au second semestre 2020 (2S20), permettant une reprise de la croissance.

Pour autant, une grande incertitude entoure les prévisions économiques, qui est liée à la capacité d’endiguer rapidement le virus.

Fitch réserve son jugement pour les prochaines notations, notant que cela dépendra du degré de reprise de l’économie.

Elle rappelle que la précédente crise en 2008-2009 avait été suivie d’un ralentissement de la reprise et, surtout, «la trajectoire ascendante de l’endettement n’a pas été arrêtée et les déficits ont augmenté».