Wall Street clôture en ordre dispersé une séance très indécise

AWP

1 minutes de lecture

Le Dow Jones grapille 0,03% pour finir à 25’709,94 points et le Nadaq cède 0,16% à 7’630,91 points.

Wall Street a fini en ordre dispersé jeudi, après avoir hésité toute la séance entre des statistiques chinoises jugées décevantes, des incertitudes liées à la guerre commerciale et un vote du Parlement britannique favorable à un report du Brexit.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,03% pour finir à 25’709,94 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 0,16% à 7’630,91 points et l’indice élargi S&P 500 a perdu 0,09% à 2’808,48 points.

Les marchés ont peu oscillé tout au long de la séance, se contentant de réagir de manière mesurée au contexte international.

«On a senti l’hésitation des courtiers» après des informations de l’agence Bloomberg affirmant que le sommet entre Donald Trump et Xi Jinping, initialement attendu en mars, serait repoussé à avril, a affirmé Peter Cardillo, de Spartan Capital.

Outre l’actualité liée à la guerre commerciale, la Chine a également entraîné quelques mouvements sur les indices après la publication de statistiques jugées décevantes sur sa production industrielle pour les deux premiers mois de l’année.

Celle-ci s’est affichée à un niveau plus vu depuis dix ans pour cette période, et a confirmé un peu plus l’essoufflement du géant asiatique, deuxième économie mondiale.

Aux Etats-Unis, les indicateurs n’ont pas non plus inspiré beaucoup d’optimisme aux courtiers, les ventes de maisons neuves ayant chuté fortement en janvier et les demandes hebdomadaires d’allocations chômage s’inscrivant en hausse.

Le vote des députés britanniques pour un report de la date du Brexit a également été suivi, sans toutefois faire beaucoup réagir à Wall Street.

«L’extension potentielle du délai pour le Brexit va apporter un peu d’incertitude supplémentaire aux investisseurs», a affirmé toutefois M. Cardillo.

Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt sur la dette à dix ans évoluait près de son niveau de la veille, à 2,625%, contre 2,621% mercredi soir. Celui sur la dette à 30 ans montait, à 3,045%, contre 3,016% à la précédente clôture.