Tokyo rebondit après 4 séances négatives

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a gagné 0,47% (+99,53 points), et l’indice Topix a progressé de 0,57%.

La Bourse de Tokyo a fini en hausse lundi après quatre séances négatives, oubliant temporairement ses inquiétudes sur la santé économique mondiale alors que les investisseurs analysaient les chiffres sur l’emploi aux Etats-Unis.

A l’issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,47% (+99,53 points) à 21.125,09 points, et l’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a progressé de 0,57% (+9,00 points) à 1.581,44 points.

Sur le volet des changes, le dollar montait à 111,10 yens, contre 111,03 yens vendredi à la fermeture de la place tokyoïte, tandis que l’euro grimpait à 124,85 yens, contre 124,39 yens.

La semaine dernière avait été dominée par de multiples craintes, à la fois sur le différend commercial sino-américain et la conjoncture qui s’assombrit sur la planète. Le Nikkei avait même chuté de 2% vendredi.

Mais lundi, l’optimisme a repris le dessus. Les créations d’emplois aux Etats-Unis se sont certes effondrées en février à la surprise des analystes, mais certains économistes relativisaient cette donnée, y voyant le contre-coup du «shutdown» de l’administration et du climat doux qui a prévalu en janvier.

«En regardant les embauches sur les deux derniers mois, le marché de l’emploi est solide», a ainsi estimé pour l’agence Bloomberg Nobuhiko Kuramochi, de Mizuho Securities. «Il n’y a pas de quoi être pessimiste sur les perspectives de l’économie américaine». Il a aussi salué le rebond des mises en chantier de logements, «un signe positif» selon lui.

En outre, les indices japonais ont été soutenus «dans l’après-midi par les importants gains des Bourses de Hong Kong et Shanghai», selon une note de Yoshihiro Ito, analyste d’Okasan Online Securities.

Omron et Hitachi en vedette

Sur le front des valeurs, Omron a atteint le plafond autorisé pour ce jour, bondissant de 14,82% à 5.460 yens. Ce groupe de composants électroniques et instruments divers (pèse-personne, thermomètres, tensiomètres) va faire son entrée dans le Nikkei 225, en remplacement de Pioneer.

Les autres noms qui avaient été évoqués dans la presse ont au contraire décroché: -3,38% pour Murata Manufacturing, -3,33% à 580 yens pour Renesas et -3,17% à 1.219 yens pour Sharp.

Le conglomérat industriel Hitachi a quant à lui connu une séance faste (+5,61% à 3.331 yens) après des informations de presse sur une possible cession de 51% du capital de sa filiale Hitachi Chemical, dont l’action s’est envolée de 20,14% à 2.386 yens. L’opération est estimée à plus de 300 milliards de yens (2,4 milliards d’euros).

Le poids lourd de la cote SoftBank Group a aussi été prisé (+2,18% à 10.535 yens).

Enfin, dans l’automobile, Toyota a pris 0,71% à 6.578 yens. Nissan et Mitsubishi Motors ont respectivement avancé de 1,10% à 921,6 yens et de 0,67% à 597 yens. Leurs dirigeants, Hiroto Saikawa et Osamu Masuko, tiendront mardi une conférence de presse en présence de leurs homologues de Renault, Jean-Dominique Senard et Thierry Bolloré.

Carlos Ghosn, actuellement assigné à résidence à Tokyo après plus de 100 jours de prison pour des accusations de malversations financières, a par ailleurs demandé à participer au conseil d’administration de Nissan, qui se tiendra un peu plus tôt dans l’après-midi. La décision du tribunal est attendue dans les heures à venir.