Les Bourses asiatiques en hausse avant les négociations Chine-USA

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a pris 0,45%. Le Topix a abandonné 0,02%. Le Hang Seng a grappillé 0,1%. Shanghai a progressé de 0,78% et Shenzhen de 1,41%.

Les principales Bourses asiatiques ont clôturé en hausse jeudi, avant le début d’un nouveau round de négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine à Washington, même si le suspense demeurait entier sur l’issue de ces discussions.

A Tokyo l’indice vedette Nikkei a pris 0,45% à 21.551,98 points, tandis que l’indice élargi Topix a fait quasiment du surplace (-0,02% à 1.581,42 points).

Même optimisme prudent à la Bourse de Hong Kong, où l’indice Hang Seng a grappillé 0,1% à 25.707,93 points en clôture.

Plus importants ont été les gains sur les Bourses de Chine continentale: l’indice composite de Shanghai a progressé de 0,78% à 2.947,71 points, et celui de Shenzhen de 1,41% à 1.631,84 points.

«Les investisseurs avaient déjà digéré des nouvelles négatives lors de la précédente séance, et des éléments positifs ont de plus en plus été intégrés aujourd’hui (jeudi, NDLR), avec l’appréciation du yuan durant les échanges de l’après-midi», a commenté Zhang Gang, analyste chez Central China Securities.

Du côté des valeurs

BOND DE FOURNISSEURS DE HUAWEI

Selon le New York Times, l’administration Trump pourrait bientôt autoriser des sociétés américaines à livrer des produits non sensibles au géant chinois des smartphones Huawei, ce qui allègerait quelque peu les sanctions américaines à son égard. Ces informations ont notamment fait bondir le titre du fabricant de composants pour smartphone AAC Technologies, coté à Hong Kong (+6,32% à 44,60 dollars hongkongais).

KANSAI ELECTRIC POWER, LES DIRIGEANTS PARTENT

Le titre de la compagnie d’électricité japonaise a rechuté de 0,88% à 1.232,5 yens au lendemain de la confirmation de la démission du président et du directeur général de la firme, du fait d’un scandale de cadeaux onéreux offerts par un élu d’une commune hébergeant une importante centrale nucléaire.

ASAHI KASEI PROFITE DU NOBEL

L’action de ce groupe nippon de chimie s’est distinguée par un gain de 1,76% à 1.125 yens après que l’un de ses chercheurs, Akira Yoshino, a été honoré mercredi du prix Nobel de chimie en même temps qu’un Américain et un Britannique, pour leurs travaux sur les batteries lithium-ion.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen refluait face au dollar, lequel valait 107,38 yens vers 09h40 GMT, contre 107,17 yens mercredi à la clôture de la Bourse de Tokyo, point de référence pour les investisseurs nippons.

La monnaie japonaise était aussi en repli face à l’euro: ce dernier se négociait pour 118,40 yens à 09h40 GMT, contre 117,43 yens la veille après la fermeture de Tokyo.

La monnaie européenne remontait fortement vis-à-vis du billet vert: un euro s’échangeait pour 1,1026 dollar, contre 1,0929 dollar mercredi à 19h00 GMT.

Après avoir hésité, les cours du pétrole évoluaient nettement dans le rouge: vers 09h35 GMT le baril de brut américain WTI lâchait 0,61% à 52,27 dollars, et le baril de Brent de la mer du Nord reculait de 0,7% à 57,91 dollars.