Les Bourses asiatiques finissent en hausse, saluant les propos de Powell

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a gagné 0,51% et l’indice Topix a progressé de 0,47%. Le Hang Seng s’est apprécié de 0,81%. Shanghai a grignoté 0,08%, tandis que Shenzhen a lâché 0,13%.

Les Bourses asiatiques ont majoritairement fini en hausse jeudi, revigorées par les gains de Wall Street, alors que les investisseurs ont été rassurés par des propos accommodants du président de la Banque centrale américaine (Fed).

A l’issue des échanges à Tokyo, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,51% (+110,05 points) à 21.643,53 points, et l’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a progressé de 0,47% (+7,31 points) à 1.578,63 points.

A Hong Kong, l’indice composite Hang Seng s’est apprécié de 0,81% (+227,11 points) à 28.431,80 points. Sur le continent, à Shanghai, l’indice composite a grignoté 0,08% à 2.917,76 points, tandis que Shenzhen a lâché 0,13% à 1,548,93 points.

Jerome Powell a laissé la porte ouverte mercredi à une prochaine baisse des taux d’intérêt en dressant un tableau mitigé de l’économie américaine, soumise à des risques persistants.

«Tous ceux qui craignaient que le patron de la Fed ne sème le doute sur la probabilité d’une diminution des taux lors de la réunion des 30 et 31 juillet n’ont plus besoin de s’inquiéter», a commenté dans une note Ray Attrill, analyste de la National Australia Bank (NAB).

Du côté des valeurs

NINTENDO BONDIT, LA NOUVELLE SWITCH BIEN ACCUEILLIE

L’action du pionnier japonais des jeux vidéo a grimpé de 4,15% à 41.660 yens, portée par l’annonce d’une nouvelle console Switch, la Switch Lite, plus petite, moins chère mais dédiée exclusivement au jeu portable.

JEUX VIDÉO ENCORE: ENVOL POUR BANDAI NAMCO

Le titre de la société de jeux vidéo Bandai Namco a été plébiscité au lendemain de l’annonce surprise de son entrée imminente au sein du tableau des 225 valeurs du Nikkei.

Il est monté à 6.190 yens, le maximum autorisé pour la journée, soit un gain de 19,26%.

JAPAN POST INSURANCE PLOMBÉ PAR UN SCANDALE

Japan Post Insurance, filiale d’assurance du gigantesque groupe postal nippon, a chuté de 6,81% à 1.795 yens après avoir avoué qu’il avait floué des dizaines de milliers de clients, un scandale probablement causé par la volonté de gonfler les chiffres.

Du côté des devises et du pétrole

Le dollar s’inscrivait en repli face à la perspective d’un abaissement des taux d’intérêt américains, mesure qui stimule l’économie mais a également pour effet de rendre le billet vert moins rémunérateur et donc moins attractif pour les cambistes.

Il valait ainsi 108,00 yens peu après la clôture de la place tokyoïte, vers 06h30 GMT, contre 108,87 yens la veille au moment de la fermeture à 06H00 GMT. Il avait déjà reflué juste après les commentaires de M. Powell, se situant à 108,44 yens mercredi à 19h00 GMT.

L’euro s’échangeait de son côté à 121,72 yens, contre 122,05 yens la veille.

Vers 08h30 GMT, la monnaie européenne se négociait par ailleurs à 1,1272 dollar, contre 1,1254 dollar mercredi à 19H00 GMT.

Le pétrole, lui, poursuivait sur sa lancée positive, dopé par une chute des stocks de brut aux Etats-Unis, la persistance de tensions avec l’Iran et l’arrivée d’une tempête dans le Golfe du Mexique.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre prenait 0,60% à 67,41 dollars, et le baril américain de WTI pour livraison en août progressait de 0,30% à 60,72 yens, à 08h30 GMT.