Statistiques US rassurantes – Monday Report de Bordier

Bordier

2 minutes de lecture

Les indicateurs économiques avancés de la Fed de Dallas et surtout l’ISM manufacturier semblent vouloir se redresser.

Economie

Les statistiques publiées aux Etats-Unis rassurent. Les indicateurs économiques avancés de la Fed de Dallas (de -5,1 à 1) et surtout l’ISM manufacturier, qui rebondit de 54,3 à 56,6 en janvier, semblent vouloir se redresser. De même, l’économie a créé 304’000 emplois en janvier, bien plus qu’attendu. Le salaire horaire progresse de 0,1% sur le mois (+3,2% a/a), moins vite qu’escompté. La confiance des ménages est la seule à vraiment décevoir, en reculant de 126,6 à 120,2 en janvier. Dans la zone euro, la dégradation des statistiques se poursuit: le climat des affaires se détériore en janvier (de 0,86 à 0,69) et la croissance du PIB au T4, bien qu’en ligne avec les attentes, ralentit à +0,2% t/t (+1,2% a/a). Enfin en Chine, stabi-lisation mais pas de retournement des indicateurs avancés: les PMI manufacturier officiel (de 49,4 à 49,5) et de Caixin (de 49,7 à 48,3) et des services (officiel: de 53,8 à 54,7; de Caixin: de 53,9 à 53,6).

Marché suisse

A suivre cette semaine: sondage conjoncturel janvier (KOF), réserves de devises à fin janvier (BNS) et chômage janvier (Seco).

Sinon, les sociétés suivantes publieront leurs résultats: Julius Bär, AMS, Conzzeta (chiffre d’affaires), DKSH, Zurich Insurance, Idorsia, Leonteq, Molecular Partners, Swisscom, Dätwyler, Ems-Chemie, Mobimo et BC de Zurich.

Obligations

Aux US, les discours accommodants des membres du FOMC en-trainent les taux à la baisse et le crédit haut rendement a continué de performer pour terminer le mois à +4,75% (domestique US). En Europe, la Grèce a effectué son retour sur les marchés obligataires avec succès. Le pays a obtenu plus de 10 milliards de souscription pour sa nouvelle émission à 5 ans et a emprunté 2,5 milliards au taux de 3,60%, le bas de la guidance.

Sentiment des traders

Bourse 
Belle semaine pour les actions, portées par des résultats globalement positifs et des statistiques de l’emploi US solides. Peu de retour sur les négociations sino-américaines, qui «se passent bien» selon D. Trump, l’appétit au risque revient un peu. Les publications trimestrielles vont rythmer les échanges et nous devrions continuer de progresser.

Devises 
Les marchés font preuve d’une grande solidité face au Brexit, les gilets jaunes et la fin du traité INF USA/Russie, avec un $ stable ($/CHF 0,996, $/JPY 109,80, €/$ 1,144). Les tensions au Venezuela font monter l’or à 1310 dollars (objectif 1335 dollars) et le pétrole à 63 dollars (objectif 68 dollars). Notre support £/$ 1,30 est inchangé. Résistance €/$ 1,149 pour voir les 1,157 autrement retour 1,13. Nous restons positifs pour le $ et le CHF (nouvelle guerre froide) $/CHF 1,01, €/CHF 1,126 possible.

Marchés

La fin du «shutdown» et le ton plus accommodant de la Réserve fédérale aux Etats-Unis ont contribué au retour à l’appétit pour le risque. Ainsi les actions monde progressent de 1,4% (actions émergentes: +1,7%), et les spread corporate se resserrent de 5pbs sur le segment à haut rendement. L’or (+1,5%) profite de la baisse des taux US (de 6pbs sur les échéances à 10 ans) et du recul du dollar (dollar index: -0,2%). A suivre cette semaine: ventes de véhicules, commandes de biens durables, ISM des services et balance commerciale aux Etats-Unis; indices de confiance Sentix et ventes de détail dans la zone euro; réserves de change et agrégats monétaires en Chine.

Actions

ASML (Satellites) va reprendre les actifs de Mapper (ingénieurs et propriété  intellectuelle), une société hollandaise de lithographie qui tentait de développer une technologie concurrente de celle de l’EUV, basée sur l’E-beam. Mapper a fait faillite, mais sa technologie peut être utilisée dans les systèmes de contrôle des wafers. EUV ne semble pas devoir trouver de systèmes concurrents sur sa route!

FRESENIUS SE (Satellites): Kabi a obtenu vendredi l’opinion positive du Comité consultatif (CHMP) de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) pour sa version biosimilaire d’adalimumab (Humira  d’AbbVie). Une approbation devrait suivre courant T2 avec une contribution au niveau des ventes à partir du S2. Nous attendons une mise à jour des attentes du management pour ce nouveau segment issu de Merck KGaA lors de la publication des résultats annuels le 20 février.

PUBLICIS (Satellites) va céder PHS à un fonds d’investissement (Altamont Capital Partners), pour un montant probable de 100 millions d'euros. Cette activité de visiteurs médicaux (Publicis Health Solutions) mis à disposition des laboratoires pharmaceutiques, était lourde en RH et peu profitable. En outre, PHS ne correspondait pas à la stratégie du groupe.

WIRECARD (Core Holding) annonce l’expansion de sa coopération avec Google Pay en Europe. Désormais son application Boon fonc-tionnera avec Google Pay pour les marchés d’Irlande, d’Espagne et  au  UK. L’application permet d’avoir en temps réel une vue de ses transactions, des paiements P2P et online, et la gestion de sa Mastercard. Apple et Google ont choisi la même solution en même temps.

WIRECARD (Core Holding) a subi de nouvelles attaques (accusations de falsifications comptables, etc.) jeudi et vendredi. Le groupe s’est défendu, mais sans pouvoir empêcher la correction boursière (-35%). Nous demeurons convaincu d’une nouvelle tentative de manipulation de cours et gardons notre confiance au business model et à la stratégie du groupe.

Graphique du jour
Performances