Pas de tendance particulière – Monday Report de Bordier

Bordier

2 minutes de lecture

Dans la zone euro, on notera l’amélioration de l’indice de confiance des investisseurs Sentix et celle de la production industrielle.

Economie

Les statistiques publiées aux Etats-Unis ne dégagent pas de tendance particulière. La confiance des PME (NFIB index) est stable à 101,8 en mars alors que celle des ménages recule de 98,4 à 96,9 en avril. L’accélération de la croissance des prix à la production de 0,3% m/m (+2,4% a/a) ne se traduit pas encore par une hausse des prix à la consommation sous-jacente (+0,1% m/m; +2% a/a). Dans la zone euro, on notera l’amélioration de l’indice de confiance des investisseurs Sentix, qui passe de -2,2 à -0,3 en mars et celle de la production industrielle (-0,2% m/m en février et révision à la hausse de janvier à +1,9% m/m!). Enfin en Chine, le rebond des exportations (+14,2% a/a) et la contraction des importations (-7,6% a/a) lui permettent d’afficher un surplus commercial (32,6 milliards de dollars) important en mars. Les mesures prises pour relancer le crédit commencent à se voir (croissance de M2 de 8,6% a/a).

Marché suisse

A suivre cette semaine, écourtée par vendredi saint: prix production-importation PPI mars (OFS), commerce extérieur & exportations horlogères mars/T1 (AFD).

Les sociétés suivantes publieront des résultats: Conzzeta, Burkhalter, VAT, Temenos, GAM, Inficon, Lalique, Panalpina, Roche (CA), Sulzer (commandes), Zur Rose, Lonza, Idorsia et Nestlé (CA).

Obligations

Les taux US ont connu un rebond lié à des indicateurs de bonne facture et à des minutes de la FED montrant une bonne confiance dans la solidité de l’économie US. Les anticipations de baisse de taux se dissipent. Les obligations d’entreprises poursuivent leur rallye alors que les obligations souveraines ont sous-performé, à l’exception de l’UE «périphérique», où les performances sont très positives, particulièrement sur le souverain grec.

Sentiment des traders

Bourse 
Les premiers résultats des bancaires US et les avancées proclamées des négociations sino-américaines ont porté les marchés actions. Les publications trimestrielles rythmeront la semaine avec GS, Citi, BOA, J&J... et devraient soutenir l’activité. Du côté macro, nous suivrons la production industrielle et les ventes de détail. Nous restons sereins.

Devises 
La pause de la FED dans la hausse des taux a déclenché un mouvement de short covering sur l’€/$ qui a testé ainsi une importante résistance à €/$ 1,132. Nous sommes positifs pour le $/CHF, objectif 1,015. Le Brexit et ses interminables négociations maintiennent la £ entre £/$ 1,2950-1,32. L’once d’or continue sa correction à 1287 $/oz prochain support 1281$/oz. Nos fourchettes €/$ sup 1,1230 rés 1,14, €/CHF sup.1,1170 rés 1,1375, $/CHF sup 0,9950 rés 1,015.

Marchés

La hausse des actions ralentit (MSCI Monde: +0,5%) mais se poursuit avec également le resserrement des spreads de crédit, surtout dans le segment à haut rendement, le plus risqué (-16bps aux US). Les taux souverains à 10 ans remontent avec la stabilisation de l’activité économique (US: +6pbs, All et Fra: +5pbs, Sui:+2pbs). Le cuivre (+1,2%) et le pétrole (+2,6%) participe à la fête même si la hausse du prix de l’or noir est plus liée aux tensions libyennes qu’à l’amélioration de la conjoncture. A suivre cette semaine: production industrielle, confiance des promoteurs immobiliers (NAHB index), balance commerciale, ventes de détail, PMI manufacturier et des services, mises en chantier et permis de construire aux Etats-Unis; indice de confiance ZEW, immatriculations, balance commerciale, indice des prix la consommation, PMI manufacturier et des services dans la zone euro; production ind. et investissements en Chine.

Actions

ATOS (entrée en liste Satellites): une des plus grosses sociétés de services informatiques en Europe. Atos se positionne comme un leader international en matière de transformation numérique. Sa politique d’innovations (Internet des objets, Intelligence Artificielle, cloud, etc.) en a fait un partenaire privilégié de Google Cloud p.ex. Actif également dans le processing de paiements (Worldline), Atos bénéficie d’une valorisation très attractive, nettement inférieure à ses pairs.

NORSK HYDRO (Satellite): Hydro et le Ministère Public ont déposé une pétition conjointe auprès de la Cour Fédérale afin de lever l’embargo sur la production d’Alunorte au Brésil. Il s’agit d’une étape majeure dans le redémarrage à 100% du site. La décision relève désormais de la Cour Fédérale et devrait être prise d’ici fin juin (à l’issue de l’évaluation des experts nommés par la Cour).

Nous sortons RECKITT B de la liste Core Holding. L’enjeu était de relancer la croissance organique des ventes mais le T1 2019 va encore être faible et l’année 2019 s’annonce mitigée. Si la réorganisation des divisions ouvre la porte à la cession du Home et à un renforcement en Santé, la transformation va prendre du temps. D’autant plus que le recrutement en cours du nouveau CEO ne permet d’envisager une stratégie et des objectifs plus ambitieux que post 2020...au plus tôt! Au-delà du risque financier, les poursuites lancées par le département de la justice US sur Indivior (branche Pharma de RB avant 2014) pour pratiques commerciales illicites viennent entacher la réputation de RB!

SAP (sortie de la liste Satellites): le groupe pourrait entrer dans une phase délicate: le départ de dirigeants importants dans le cloud pourrait ralentir la mise en place de certaines plateformes. En outre, SAP doit compléter son offre CRM, un segment en croissance à deux chiffres sur lequel ses concurrents ont pris de l’avance, d’où une politique d’acquisition onéreuse. Sortie de la liste Satellites, après une bonne performance sur la période (+220%).

Graphique du jour
Performances