Les effets décalés du «shutdown» – Monday Report de Bordier

Bordier

2 minutes de lecture

Peu de statistiques publiées aux Etats-Unis la semaine dernière.

Economie

Peu de statistiques publiées aux Etats-Unis la semaine dernière, en raison encore des effets décalés du «shutdown fédéral». L’ISM des services de janvier ressort en léger recul par rapport au mois précédent (56,7 vs 57,6) mais son niveau demeure compatible avec la poursuite du cycle économique. La dynamique de surprises éco-nomiques est à nouveau positive aux US, mais pas encore dans la zone euro. La confiance économique des investisseurs mesurée par l’indice Sentix poursuit d’ailleurs son recul en février (à -3,7 vs -1,5 en janvier). On notera néanmoins la révision haussière du PMI des services, de 50,8 à 51,2, de janvier. Les ventes de détail reculent de 1,6% m/m en décembre (+0,8% a/a), en ligne avec les attentes. Enfin en Chine, le PMI Caixin des services recule de 53,9 à 53,6, mais moins qu’escompté, signe que les attentes sont désormais mieux alignées à la réalité de la conjoncture.

Marché suisse

A suivre cette semaine: prix à la consommation CPI janvier (OFS), statistiques janvier (Flughafen Zürich et Swiss), sondage marché de l’emploi au T4 (OFS) et prix production-importation PPI janvier (OFS).

Sinon, les sociétés suivantes publieront des résultats: Comet, Vontobel, Temenos, Bell, Clariant, Valiant, Sulzer, Schindler, Credit Suisse, Phoenix Mecano, Nestlé, BB Biotech et Syngenta.

Obligations

Selon Lipper, 3,89 milliards de dollars ont été investis dans des fonds HY US la semaine dernière, le plus haut depuis juillet 2016. Selon la FED de NY, la probabilité de récession américaine dans les 12 prochains mois est de 25%, le plus haut depuis 2008. Moody’s attend une hausse des taux de défauts de 2,8% (2018) à 3,4%. Le LIBOR a baissé de 13pbs depuis le dernier FOMC, sa plus grande chute depuis 2012.

Sentiment des traders

Bourse 
L’Europe corrigeait, empêtrée dans le Brexit, tensions franco-italiennes et autres Deutsche Bank alors que les US buttaient sur une résistance technique importante. Pas de nouvelles des négociations sino-américaines, mais les rumeurs évoquant un fort ralentis-sement chinois obligeant à lâcher du lest tenaient le marché. Nous sommes prudents.

Devises 
Mini «flash crash» de 1% ce matin à Tokyo sur le CHF ($/CHF 1,0096, €/CHF 1,1423). On cote de nouveau $/CHF 1 et €/CHF 1,132. Selon les intentions de vote en Allemagne, l’AFD recueille 17%, SPD 16%, CDU-CSU 28,5%. Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour l’€ (France/Italie, nouvelles élections en Espagne?), objectifs €/$ 1,126, 1,12, €/CHF 1,1220/60. Nous restons positifs $ contre les monnaies du G10 et baissier $/TRY, $/IDR, $/RUB. Nos fourchettes: £/$ 1,2820 -1,30, or 1303 – 1315 $, Brent 60-65$.

Marchés

Petite accalmie sur les actifs risqués après l’important rebond de début d’année. Les actions monde reculent de 0,4% (actions émer-gentes: -1,3%), mais les spread de crédit (obligations) sont plutôt stables. Les taux souverains à 10 ans sont en baisse (US: -6pbs, All: -8pbs) à l’exception de l’Italie (+21pbs) en raison de la récession économique qui s’y développe. Le dollar se renforce (dollar index: +1,1%) freinant l’or (-0,3%). A suivre cette semaine: confiance des PME (NFIB index), indices des prix à la consommation, à la produc-tion et à l’importation, ventes de détail, production industrielle et confiance des ménages (Univ. du Michigan) aux Etats-Unis; produc-tion industrielle, nouvelles immatriculations, PIB du T4 et balance commerciale dans la zone euro; réserves de change, balance com-merciale, indices des prix à la consommation et à la production et agrégats monétaires en Chine.

Actions

ACCOR (Satellites): les RevPARs ont progressé de +3,7% en janvier 2019. Un niveau de performance appréciable compte tenu des perturbations (impact Gilets jaunes) et d’une base de comparaison exigeante (janvier 2018 +3,9%) sachant qu’Accor génère près d’un quart de son activité en France.

NESTLÉ (Core Holding) publiera ses résultats 2018 jeudi. Le consensus anticipe une croissance organique des ventes de +3% (guidance de +2/4%) en accélération au T4 (+3,5%), une amélioration de la marge d’EBIT de +50pb à 17% et une progression du BPA de +10% à 3,89 francs: un millésime solide!

PRO7SAT.1 (Core Holding) a bien démarré 2019 en termes de part d’audience, atteignant 26,6% (+30bps a/a) du marché allemand de la TV commerciale. Le groupe a également regagné du terrain en termes d’audience auprès des spectateurs 14-49 ans (+80bps a/a), le segment le plus intéressant pour les annonceurs.

SAP (Satellites) a mis en avant, lors de son CMD à New York, sa stratégie Cloud, le moteur de la croissance (+30%/an) qui permet au groupe de tabler sur une croissance de 8-9%/an pour 2019-2023. Le Cloud (actuellement 20% des revenus du groupe) devrait atteindre plus de 40% des revenus en 2023.

SGS (Core Holding): Carla de Geyseleer, CFO, quitte le groupe et sera remplacée mi-février par Dominik de Daniel, notamment ancien CFO d’Adecco. Nous serons attentifs à l’évolution de la stratégie financière, l’utilisation du bilan et la stratégie de M&A ne nous paraissant pas optimales ces dernières années.

SYMRISE (Core Holding) a annoncé vendredi avant l’ouverture du marché avoir finalisé avec succès son augmentation de capital (400 millions d'euros – c. 4% de la capitalisation boursière), émise à 71,25 euros/action. Ce montant servira au financement de l’acquisition ADF/IDF.

Graphique du jour
Performances