Les Bourses chinoises grimpent, l’optimisme de Trump rassure

AWP

1 minutes de lecture

L’indice Hang Seng a pris 0,42%. Shanghai (+0,41%) et Shenzhen (+0,46%) se sont eux aussi appréciés.

Les Bourses de Hong Kong, Shanghai et Shenzhen sont reparties à la hausse jeudi, après des commentaires rassurants de Donald Trump sur les négociations visant à mettre un terme à la guerre douanière sino-américaine.

L’indice Hang Seng de la place hongkongaise a pris 0,42% pour s’établir à 27.120,98 points (+112,78 points).

Les indices composites de Shanghai (+0,41% à 2.591,69 points) et Shenzhen (+0,46% à 1.322,30 points) se sont eux aussi appréciés.

Les marchés chinois, qui avaient terminé mercredi proches de l’équilibre, ont connu jeudi une séance agitée et volatile en l’absence de catalyseur, mais les gains de Wall Street après de solides résultats d’entreprises ont finalement revigoré un peu le marché.

De même, l’optimisme du président américain Donald Trump sur les tractations commerciales transpacifiques a contribué à rasséréner les investisseurs: l’hôte de la Maison blanche a assuré que les délicates négociations entre Pékin et Washington se passaient «très bien» et que la Chine «voulait vraiment un accord».

Pour autant, l’incertitude demeure après des informations de presse ayant fait état plus tôt cette semaine de l’annulation par Washington d’une réunion avec des émissaires chinois, tandis que selon l’agence Bloomberg, les deux puissances achoppent toujours sur la cruciale question de la propriété intellectuelle (que les États-Unis accusent les firmes chinoises de piller).

Par ailleurs, l’impact du «shutdown», le blocage budgétaire qui s’éternise aux États-Unis au risque d’entraîner une croissance économique nulle cette année, assombrit toujours le tableau.

À Hong Kong, le secteur pétrolier a tiré son épingle du jeu, CNOOC s’adjugeant 1,43% à 12,80 dollars hongkongais.

Le géant de l’aluminium Rusal a bondi de 4,27% à 2,93 dollars, tandis que le poids lourd technologique Lenovo prenait 1,25% à 5,68 dollars et que la compagnie aérienne Cathay Pacific gagnait 1,31% à 12,36 dollars.

En Chine continentale, les valeurs technologiques ont particulièrement brillé après une conférence durant laquelle le géant des télécoms Huawei (non coté) a dévoilé les premiers microprocesseurs 5G (Internet mobile ultrarapide).

Dans la foulée, le spécialiste de la fibre optique Hengtong Optic-Electric a pris 0,77% à 18,42 yuans, tandis que Thunder Software Tech gagnait 4,92% à 27,49 yuans.

Dans le même temps, Pékin a donné son feu vert à la création d’une plateforme boursière shanghaïenne dédiée à la tech, sur le modèle du Nasdaq new-yorkais - un projet annoncé par le président Xi Jinping en novembre, et sur lequel aucun détail n’a été dévoilé.

«Le marché s’est stabilisé aujourd’hui, mais nous devons attendre l’après-Nouvel an lunaire pour avoir des précisions sur cette nouvelle organisation boursière», observe Qian Qimin, du courtier Shenwan Hongyuan.

Les valeurs financières ont elle aussi grimpé à l’image de Citic Securities (+2,11% à 17,89 yuans) et de Ping An Insurance (+1,58% à 60,43 yuans), après des rumeurs suggérant que le président de la banque ICBC serait le prochain patron du régulateur des marchés financiers.