Les Bourses asiatiques terminent en hausse, surtout Tokyo

AWP

2 minutes de lecture

Tokyo a fini sur un bond de 1,76%. Le Topix a pris 1,66%. Shanghai a grimpé de 0,54% et Shenzhen a pris 0,54%. Le Hang Seng a progressé de 0,49%.

Les grandes Bourses d’Asie ont fini dans le vert mardi, stimulées par le vent d’optimisme persistant sur les négociations commerciales sino-américaines, surtout la place de Tokyo, qui était fermée lundi en raison d’un jour férié au Japon.

L’indice vedette Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini sur un bond de 1,76% à 23.251,99 points, soit son plus haut niveau depuis près de 13 mois. L’indice élargi Topix a pris 1,66% à 1.694,16 points.

La place tokyoïte a notamment réagi aux nouveaux records signés lundi par les principaux indices de Wall Street, dopés par les signaux positifs envoyés par divers responsables américains sur l’avancée des discussions commerciales sino-américaines et par des indicateurs et résultats d’entreprises rassurants aux Etats-Unis.

Les gains sur les places chinoises ont été plus modérés, faute de nouvelles concrètes à se mettre sous la dent.

L’indice composite de Shanghai a grimpé de 0,54% à 2.991,56 points, celui de Shenzhen a pris 0,54% également à 1.655,61 points. A la Bourse de Hong Kong, l’indice Hang Seng a progressé de 0,49% à 27.683,40 points, signant ainsi une quatrième séance de hausse d’affilée.

A la foire aux importations de Shanghai, le président chinois Xi Jinping a répété mardi son intention d’élargir l’accès au gigantesque marché du pays, de protéger davantage la propriété intellectuelle et d’améliorer le cadre juridique pour les sociétés étrangères.

Mais «ces concepts sont de vieux sujets» pour les marchés financiers. L’absence de nouvelles annonces «a rendu difficile de stimuler les fonds» d’investissement, ont estimé les analystes de Wanlong Securities dans une note.

Du côté des valeurs

FUJIFILM DIVORCE A L’AMIABLE AVEC XEROX

L’action du géant japonais de la bureautique Fujifilm s’est envolée en fin de séance (+6,74% à 5.066 yens), sur des informations de presse annonçant que le groupe allait racheter la participation restante de Xerox dans leur coentreprise Fuji Xerox pour environ 2,3 milliards de dollars. Confirmée peu après la clôture de Tokyo, cette transaction met aussi fin aux poursuites judiciaires de Fujifilm à l’encontre de Xerox, accusé par le premier d’avoir fait capoter leur projet de fusion l’an dernier.

LES AUTOMOBILES RESPIRENT

Outre le climat de détente sur le front commercial sino-américain, les valeurs automobiles japonaises ont aussi profité des déclarations du secrétaire américain Wilbur Ross, qui a estimé dimanche que les Etats-Unis pourraient ne pas avoir à imposer de droits de douane supplémentaires sur les importations de voitures: Mitsubishi Motors a pris 4,83% à 520 yens, Honda 2,28% à 3.022 yens, Toyota 1,28% à 7648 yens et Nissan 0,91% à 702,8 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen baissait nettement mardi par rapport au dollar, à raison de 108,85 yens pour un dollar vers 09h50 GMT, contre 107,94 yens vendredi après la fermeture de la Bourse de Tokyo, point de référence pour les investisseurs nippons.

La monnaie japonaise refluait sensiblement aussi par rapport à l’euro, lequel s’échangeait pour 121,14 yens vers 09h50 GMT, contre 120,52 yens vendredi dernier.

L’euro se négociait pour 1,1128 dollar, quasi stable par rapport à lundi 20h00 GMT (1,1126 dollar).

Après avoir légèrement reculé mardi durant les échanges en Asie, les cours du pétrole inversaient la vapeur: vers 09H45 GMT le cours du baril de brut américain WTI prenait 0,58% à 56,87 dollars tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord gagnait 0,89% à 62,68 dollars.