Le ton rassurant de la Fed gagne les Bourses européennes

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,39%.

Les Bourses européennes ont dans l’ensemble terminé en hausse jeudi, dans des marchés tirés par la perspective d’une possible baisse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui adopte un ton plus accommodant dans la foulée de la BCE.

La Fed, dont les conclusions étaient très attendues par le marché, n’a pas touché à ses taux mais a laissé entendre qu’elle pourrait les abaisser prochainement pour soutenir l’économie.

L’institution américaine a ainsi «rejoint le virage accommodant de la BCE», spectaculairement salué mardi par les marchés après un discours du président Mario Draghi évoquant une possible baisse des taux ainsi qu’un nouveau programme de rachat de dette, selon les analystes d’Unicredit.

M. Draghi avait affirmé que des «mesures de relance supplémentaires seraient nécessaires» si l’inflation continuait à s’éloigner du niveau légèrement inférieur à 2% visé par l’institut, à l’occasion d’un séminaire annuel de la BCE au Portugal.

En fin de journée, les craintes géopolitiques ont cependant quelque peu assombri l’humeur des investisseurs, après que l’Iran eut reconnu avoir abattu un drone américain dans son espace aérien. Les cours du pétrole se sont alors brutalement envolés après un tweet du président américain Donald Trump affirmant que l’Iran avait «fait une énorme erreur».

A Wall Street, les indices évoluaient en légère hausse à la mi-séance: le Dow Jones Industrial Average montait vers 16H20 GMT de 0,26%, à 26.573,83 points, à l’unisson de l’indice Nasdaq à forte coloration technologique (+0,26%, à 8.008,29 points) et de l’indice élargi S&P 500 (+0,29%, à 2.934,83 points).

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,39%.

A Paris, le CAC 40 a terminé en légère hausse, de 0,31% à 5.535,57 points. Les valeurs parapétrolières ont profité du rebond des cours du brut sur fond de tensions géopolitiques: Vallourec a bondi de 6,82% à 2,44 euros, CGG a gagné 4,25% à 1,69 euro tandis que TechnipFMC a pris 3,35% à 21,89 euros. Total a grimpé de 0,78% à 48,69 euros. Natixis a chuté de 11,76% à 3,48 euros, plombé par les interrogations autour de la liquidité de certains actifs de son fonds H2O allegro. La banque a cependant indiqué que la liquidité et la performance des fonds impliqués n’étaient «aucunement» remises en cause.

La Bourse de Francfort a fini en progression de 0,38% à 12.355,39 points. Deutsche Bank (-2,59% à 6,32 euros) a fini en queue de Dax, plombée par ses liens d’affaires avec Donald Trump et son gendre Jared Kushner. La banque fait l’objet d’investigations du FBI. Lufthansa a cédé 0,66% à 14,96 euros après l’appel à la grève lancé par le syndicat du personnel de cabine UFO pour juillet, qui devrait d’abord toucher ses filiales low cost.

A Londres, l’indice FTSE-100 des principales valeurs a gagné 0,28%, à 7.424,44 points. Là aussi, les valeurs pétrolières ont grimpé: BP a pris 1,42% à 549,30 pence et Royal Dutch Shell (action «B») 1,15% à 2.585,50 pence.
 e producteur d’or Fresnillo a été recherché (+5,54% à 868,80 pence), grâce à un bond des cours de l’or du fait d’un affaiblissement du dollar après la Fed.

Parmi les autres principales places européennes, la Bourse de Milan a progressé (+0,66% à 21.361 points), comme l’AEX d’Amsterdam (+0,40% à 563,71 points) et la Bourse de Zurich (+0,17% à 9.978,52 points).

A contrario, la Bourse de Madrid a terminé en repli (-0,25% à 9.208,50 points), comme le Bel-20 de Bruxelles (-0,20% à 3.518,52 points) et le PSI-20 portugais (-0,04% à 5.096,95 points).