Le répit sino-US profite aux Bourses européennes

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 finit la journée sur une progression de 0,92%.

Les Bourses européennes ont retrouvé des couleurs mardi avec l’annonce du report au 15 décembre des droits de douane américains sur les produits électroniques chinois, alors que la guerre commerciale montrait des signes d’apaisement.

«Le marché s’est emballé dans l’après-midi, après l’annonce par le gouvernement américain» qu’il «retardait la taxation de 10% supplémentaires sur les produits high tech entre autres, de septembre à décembre», a indiqué à l’AFP Thierry Claudé gérant pour Kiplink Finances.

Washington a ainsi annoncé mardi que ces taxes supplémentaires de 10% sur les téléphones cellulaires, les ordinateurs portables et autres consoles de jeux fabriqués en Chine entreraient en vigueur mi-décembre au lieu du 1er septembre.

Au même moment, les médias chinois faisaient état d’un entretien téléphonique entre négociateurs chinois et américains chargés du commerce, une conversation qualifiée un peu plus tard de «très productive» par le président américain Donald Trump.

Dans le sillage d’une journée de lundi délicate, Paris, Francfort et Londres reculaient pourtant depuis l’ouverture, les places française et allemande ayant très mal réagi à une nouvelle baisse du baromètre de confiance allemand ZEW, tandis que la capitale anglaise restait sensible aux tensions politiques à Hong Kong.

Les investisseurs gardent par ailleurs un oeil sur la crise politique en Italie, où le Sénat doit décider mardi soir d’une date pour le vote possible d’une motion de censure qui pourrait faire tomber le gouvernement, et sur l’Argentine, qui a connu un lundi noir sur les marchés financiers.

A New York, vers 16H20 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 1,67% à 26.331,35 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, 1,99% à 8.020,25 points, et l’indice élargi S&P 500 1,77% à 2.934,05 points.

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,92% à 3.357,16 points.

Du côté des valeurs

REPRISE DU LUXE

Le secteur, qui s’est enfoncé en raison de la situation à Hong Kong, l’une des places fortes mondiales du luxe, s’est globalement repris.

Si Kering a reculé de 1,97% à 439,95 euros, LVMH a terminé en hausse de 0,84% à 359,55 euros tandis qu’Hermès a grappillé 0,06% à 615,80 euros.

LE TRANSPORT A LA PEINE

Le voyagiste TUI avait bien démarré la séance avant de faiblir en clôture (-0,05% à 810,20 pence). Il a annoncé un maintien de ses prévisions financières malgré l’impact négatif du clouage au sol de sa flotte de Boeing 737 Max.

ADP a lui régressé de 0,71% à 153,90 euros en dépit d’un relèvement de sa recommandation à «neutre» par Goldman Sachs, tandis que Getlink a lâché 2,24% à 12,68 euros après une baisse de 7% sur un an du trafic de navettes passagers et de 10% du trafic de navettes camions en juillet.

BOND DU SECTEUR MINIER

Très sensible à toute nouvelle sur le conflit commercial sino-américain qui affecte le commerce de métaux, le secteur minier a pleinement profité de l’annonce d’un certain apaisement sur ce front.

Antofagasta (+2,42% à 844,80 pence), Anglo American (+2,56% à 1.864,00 pence), BHP (+1,03% à 1.816,00 pence) et Rio Tinto (+1,91% à 4.117,50 pence) ont ainsi progressé à la Bourse de Londres.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,99% à 5.363,07 points
Francfort - Dax: +0,60% à 11.750,13 points
Londres - FTSE 100: +0,33% à 7.250,90 points
Milan - FTSE MIB: +1,36% à 20.539,43 points
Madrid - IBEX 35: +0,22% à 8.695,10 points
Lisbonne - PSI 20: +0,61% à 4.825,63 points
Bourse suisse - SMI: +0,27% à 9.786,24 points
Amsterdam - AEX: +0,66% à 545,69 points
Bruxelles - BEL 20: +0,34% à 3.519,20 points