Le pétrole orienté à la hausse en Asie

AWP

1 minutes de lecture

Le WTI gagnait 65 cents à 54,41 dollars dans les échanges électroniques. Le Brent progressait de 76 cents à 62,58 dollars.

Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi, portés par les espoirs de prolongation des quotas de production de l’Opep et la baisse des stocks américains.

Vers 02H00 GMT, le baril de «light sweet crude» (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en juillet, gagnait 65 cents à 54,41 dollars dans les échanges électroniques.

Le baril de Brent, référence européenne, pour août, progressait de 76 cents à 62,58 dollars.

Depuis la fin 2016, l’Opep et des producteurs n’appartenant pas à l’organisation, à commencer par la Russie, s’accordent pour limiter leur production afin de peser à la hausse sur les cours. Cet accord est réétudié tous les six mois.

«L’Opep+ a annoncé qu’elle tiendrait sa réunion ministérielle les 1 et 2 juillet», a relevé Alfonso Esparza, analyste chez Oanda. «L’accord de limitation de production du groupe est le principal facteur de stabilisation des prix de l’énergie».

L’incertitude régnait depuis mai concernant la date effective de la rencontre destinée à fixer les niveaux de production des principaux acteurs mondiaux, inquiétant les marchés.

Autre facteur haussier, la baisse des réserves commerciales de brut américains de 3,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 14 juin, soit plus qu’anticipé par les analystes.

Mercredi, le Brent a terminé à 61,82 dollars à Londres, en baisse de 32 cents.

A New York, le WTI a cédé 14 cents à 53,76 dollars.