La chronique des marchés de Vontobel au 29 novembre

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

1 minutes de lecture

Marché US fermé, Eurostoxx -0,23%, SMI inchangé.

Wall Street fermée hier pour Thanksgiving, les indices européens se retrouvent quasiment orphelins et fluctuent peu. Clôture en léger recul pour l’Eurostoxx alors que le SMI rappelle à tout un chacun que la Suisse est un pays neutre, notre indice phare clôturant pile à l’équilibre. Les volumes d’échanges sur le vieux continent restent limités et l’on prend quelques bénéfices en route, probablement en raison du regain de tensions entre Washington et Pékin après que Donald Trump a signé la loi de soutien aux manifestants pro-démocratie à Hong Kong. C’est le secteur automobile qui recule le plus avec une baisse de 0,78%. Les monnaies ne bronchent pas, la paire euro/dollar à 1,1011, le pétrole parvient à grappiller quelques cents et traite à 58,14 dollars le baril de WTI Light Crude. L’or reste à 1457 dollars par once. Le rendement de l’emprunt US à 10 ans est également inchangé ce matin, à 1,76%. Rappelons que la séance sera écourtée aujourd’hui à Wall Street et que la semaine boursière s’est réellement terminée mercredi soir.

Notez quelque pression ce matin, les marchés européens ouvrant en léger recul alors que le future SPX abandonne 12 points. C’est à Hong Kong qu’il faut en chercher la raison, l’indice Hang Seng reculant de 2% après que Reuters a rapporté que de nouvelles manifestations de protestations sont prévues pour ce weekend. Tout le reste de l’Asie traite dans le rouge.

Thai Beverage aurait prévu de faire entrer en bourse sa division bière, qui pourrait valoir quelque 10 milliards de dollars. Morgan Stanley a licencié, ou tout du moins est en train de le faire, quatre traders qui auraient fait perdre à la banque américaine entre 100 et 140 millions de dollars sur le Forex, a appris Bloomberg. Une panne de plusieurs heures a affecté hier Facebook et ses filiales Messenger, Instagram et WhatsApp. AMS a toutes les peines du monde à boucler son offre sur Osram à cause des hedge funds qui contrôleraient 35 à 45% du capital, aux dernières rumeurs.

Les chiffres de la production industrielle japonaise étaient calamiteux en octobre (-4,2% vs -2% prévu). Les ventes de détail allemandes sont catastrophiques. La consommation des ménages, l'inflation et la première estimation du PIB du troisième trimestre en France tentent d’animer le début de matinée. Suivront les chiffres de l'emploi allemand (9h55) et deux statistiques européennes: l'estimation de l'inflation de novembre et le taux de chômage (11h00).

Je vous fais l’économie d’un commentaire sur le Black Friday…