Hong Kong et Shanghai en repli, l’incertitude domine

AWP

1 minutes de lecture

Le Hang Seng a clôturé en baisse de 0,33% à 29.810,72 points. En Chine continentale, Shanghai a cédé 0,34% et Shenzhen a perdu 0,84%.

Les Bourses chinoises ont terminé en repli lundi, dans un contexte de méfiance quant à la rapidité du rebond opéré sur les marchés depuis le début de l’année.

A la Bourse de Hong Kong, l’indice Hang Seng a clôturé en baisse de 0,33% à 29.810,72 points.

En Chine continentale, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a cédé 0,34% à 3.177,79 points, et la Bourse de Shenzhen, deuxième place du pays, a perdu 0,84% à 1.723,91 points.

Les investisseurs ont été stimulés à l’ouverture par des données la semaine dernière montrant une forte hausse du crédit dans la deuxième économie mondiale, tandis que les exportations en mars ont dépassé les attentes et que l’inflation s’est accélérée.

«Les conditions de financement plus faciles commencent à avoir un impact sur l’économie en général», souligne à la chaîne d’information financière Bloomberg TV Binay Chandgothia du fonds Principal Global Investors.

Sur la place de Hong Kong, l’assureur AIA a ainsi pris 0,88% à 80 dollars hongkongais (HKD), la compagnie aérienne Cathay Pacific 0,73% à 13,88 HKD et le promoteur immobilier Sands China a gagné 1,88% à 43,30 HKD.

«Si la croissance s’accélère, les attentes des analystes et les bénéfices seront à la hausse, ce qui devrait aider à poursuivre la reprise», estime M. Chandgothia.

Mais l’après-midi a vu les investisseurs récupérer leurs gains, malgré l’espoir d’avancées dans le différend commercial avec les Etats-Unis, après des déclarations samedi du secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

Les valeurs technologiques ont été à la peine. Le géant internet Tencent -poids lourd de la cote- a cédé 1,42% à 388,20 HKD, le fabricant informatique Lenovo a perdu 1,68% à 7,03 HKD.

Le secteur de l’énergie est l’un des grands perdants, le géant pétrolier Sinopec cédant à 1,28% à 6,15 HKD et PetroChina 1,17% à 5,05 HKD.

En Chine continentale, la méfiance a semblé dominer malgré le rebond opéré sur les marchés depuis le début de l’année et en raison de l’incertitude persistante dans la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

A la veille de l’ouverture du Salon de l’automobile de Shanghai, le constructeur SAIC Motor a perdu 0,85% à 28,06 yuans et BYD a cédé 1,02% à 53,54 yuans.

Les valeurs immobilières – un secteur clé de l’économie – ont également souffert, le conglomérat Poly a été en repli de 0,43% à 13,84 yuans et le promoteur Vanke 0,48% à 30,94 yuans.