Détente du marché de la dette, prudence face aux multiples risques

AWP

1 minutes de lecture

A 18H00 , le rendement allemand à 10 ans («Bund») a reculé à -0,694% 

Les taux d’emprunt européens sont repartis à la baisse mardi, y compris celui de l’Italie qui traverse une crise gouvernementale, les investisseurs privilégiant la prudence dans un environnement marqué par de nombreuses incertitudes politiques.

«Il s’agit d’une petite correction par rapport au mouvement de la veille», a commenté auprès de l’AFP Jean-François Robin, stratégiste obligataire chez Natixis.

«Il y a de l’aversion au risque, le marché est reparti sur l’idée que la situation est assez compliquée et que rien n’est réglé pour les grands dossiers», a-t-il complété.

Les investisseurs suivaient notamment avec attention les dernières péripéties de la crise politique italienne: le Premier ministre Giuseppe Conte a annoncé mardi sa démission et la fin du premier gouvernement populiste, accusant le chef de la Ligue Matteo Salvini, d’avoir été «irresponsable» en faisant éclater la coalition au pouvoir.

Malgré cette agitation, le taux italien a suivi la tendance générale, ce qui peut s’expliquer par «le fait qu’il n’y a pas de conclusion» à ce dossier, selon M. Robin.

La démission de M Conte ouvre la voie à plusieurs scénarios, dont la constitution d’un nouveau gouvernement ou la convocation de nouvelles élections législatives.

Pour leur part, le Bund, le taux d’emprunt allemand à 10 ans, considéré comme la référence en Europe, et le rendement obligataire de même maturité de la France, ont évolué à des niveaux proches de leur plus bas historiques, signe de leur attractivité dans un environnement toujours compliqué, alors que la guerre commerciale sino-américaine demeure l’une des principales préoccupations des investisseurs.

L’administration Trump a certes accordé un nouveau répit au géant chinois des télécoms Huawei, mais ce geste «ne change rien», a toutefois assuré le groupe mardi, s’estimant toujours «injustement traité» par Washington.

L’Allemagne a annoncé mardi qu’elle allait émettre mercredi matin un emprunt obligataire à 30 ans avec, pour la première fois, un taux d’intérêt de 0%. Sur le marché secondaire, les titres allemands à échéances 30 ans affichent actuellement des rendements négatifs (-0,179% à la clôture mardi).

«Le marché se montrant craintif dans un environnement très incertain», cette émission devrait trouver preneur, a estimé M. Robin.

A 18H00 (16H00 GMT), le rendement allemand à 10 ans («Bund») a reculé à -0,694% contre -0,652% lundi, à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Celui de la France a suivi la même tendance, terminant à -0,416% contre -0,372% lundi, tout comme celui de l’Espagne, à 0,089% contre 0,126%.

De même, celui de l’Italie a reculé à 1,367% contre 1,431%.

Le rendement de même maturité du Royaume-Uni a également baissé, mais de façon moins marquée, à 0,447% contre 0,465%.

Enfin, aux Etats-Unis, le taux à dix ans reculait à 1,552%, contre 1,606%, à l’instar de celui à 30 ans, à 2,046% contre 2,087%. Le taux à deux ans évoluait à 1,504%, contre 1,545% lundi à la clôture.