Bourses européennes satisfaites du dialogue sino-américain

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a grimpé de 0,96%.

Les Bourses européennes ont toutes débuté la semaine dans le vert, les investisseurs étant visiblement satisfaits de la reprise du dialogue sur le commerce entre la Chine et les Etats-Unis, à moins de trois semaines de la fin d’une trêve entre les deux pays.

«Après une fin de semaine un peu poussive due à des inquiétudes sur ce dossier, dont une rencontre qui n’aurait finalement pas lieu entre le président américain Trump et son homologue chinois Xi Jinping ainsi que des divisions entre les deux camps, les nouvelles sont aujourd’hui plus rassurantes», estime Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

Chinois et Américains ont repris lundi leurs négociations commerciales alors que le FMI a mis en garde contre une «tempête» sur l’économie mondiale liée, en partie, aux hausses de droits de douane décidées par les deux géants mondiaux.

A New York, les indices évoluaient en ordre dispersé à la mi-séance: vers 17H20 GMT, le Dow Jones Industrial Average perdait 0,14% à 25.072,11 points, le Nasdaq gagnait 0,20% à 7.312,83 points, et l’indice élargi S&P 500 avançait de 0,04% à 2.708,96 points.

L’Eurostoxx 50 a grimpé de 0,96%.

La Bourse de Paris a fini en nette hausse de 1,06% soit 52,83 points pour terminer au-dessus de la barre des 5.000 points (5.014,47 points). Côté valeurs, les bonnes affaires étaient du côté du secteur du luxe, exposé à la Chine, avec Kering (+2,29% à 451 euros) ou LVMH (+1,68% à 288,30 euros). Même constat du côté du secteur de la technologie avec STMicroelectronics qui grimpe de 2,73% à 13,91 euros et Atos qui prend 2,95% à 80,30 euros.

A Francfort, le Dax, indice vedette, a avancé de 0,99% (soit 107,8 points) à 11.014,59 points et le MDax des valeurs moyennes de 1,17% à 23.476,46 points. Le prestataire de paiements Wirecard a rebondi après un vendredi noir (+6,55% à 103,20 euros) suite a des soupçons de fausses écritures comptables en Asie. Les valeurs bancaires ont également été recherchées, comme Deutsche Bank (+2,40% à 7,37 euros) et Commerzbank (+4,33% à 6,37 euros sur le MDax).

A Londres, la faiblesse de la livre a profité aux groupes actifs à l’étranger, donnant un coup de pouce à l’indice au FTSE-100: il a gagné 0,82% soit 57,93 points à 7.129,11 points. Le géant de la publicité WPP (+2,79% à 825,20 pence), le spécialiste des services éducatifs Pearson (+1,86% à 943,60 pence) et le cigarettier British American Tobacco (+2,31% à 2.751 pence) font partie des gagnants de la journée. Les valeurs minières ont en revanche perdu du terrain, comme Antofagasta (-3,56% à 840,40 pence) et Anglo American (-1,15% à 1.912,60 pence), sur fond de repli des cours des métaux.

La Bourse de Milan a terminé en hausse, l’indice FTSE Mib prenant 1,21% à 19.587 points. La banque Banco BPM a réalisé la meilleure performance, bondissant de 7,03% à 1,8476 euro, suivie de Bper Banca (+4,15% à 3,416 euros). Seule valeur dans le rouge, Fiat Chrysler, a cédé 0,38% à 12,942 euros.

A Madrid, l’indice Ibex a clôturé en hausse de 0,90% à 8936,40 points. Le groupe d’énergies renouvelables Siemens Gamesa a enregistré la plus forte hausse (2,25% à 12,96 euros). Les grosses banques ont progressé: Santander a pris 1,21% à 4,01 euros et BBVA 1,13% à 5,12 euros. Le groupe hotelier Melia Hotels international a accusé une baisse de 5,75% à 8,20 euros

La Bourse de Zurich a débuté la semaine dans le vert, l’indice SMI des valeurs vedettes gagnant 0,72% à 9.068,62 points. Toutes les valeurs ont fini sur une note positive. Après avoir souffert vendredi, la banque de gestion privée Julius Baer s’est adjugée +2,72% à 40,4 CHF, meilleure performance de la séance.

L’indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne n’a grappillé que 0,05% à 5.093,82 points. Ibersol a fini en tête, en prenant 2,73% à 8,28 euros tandis que Ramada Invest clôturait la marche (-3,18% à 7,60 euros).

L’indice AEX des principales valeurs de la Bourse d’Amsterdam a clôturé en hausse de 0,59% à 531,12 points. L’assureur Aegon a gagné 2,31% à 4,52 euros et Arcelor Mittal a chuté de 1,13% à 19,03 euros.

Enfin, à Bruxelles, l’indice Bel-20 des principales valeurs vedette a fini en hausse de 0,65%, à 3.496,38 points. Bpost a pris 3,56% à 8,00 euros et Umicore a cédé -2,29% à 33,30 euros.