Bourses européennes en ordre dispersé; le Brexit à l’affiche

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx grappille 0,02%.

Les Bourses européennes ont terminé leur séance sans direction claire mercredi, dans l’attente d’en savoir plus sur les négociations liées au Brexit.

«C’est la journée du Brexit et le marché a végété dans l’attente des derniers développements sur ce dossier», a observé auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, gérant actions à Dôm Finance.

Des discussions marathon étaient ainsi toujours en cours mercredi à Bruxelles pour tenter de trouver un accord de divorce à l’amiable entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne, même si les perspectives de les voir aboutir avant le sommet de jeudi semblaient s’amenuiser.

Il reste «d’importants problèmes à régler», a averti mercredi le négociateur de l’UE Michel Barnier, tandis que, quelques heures plus tard, le président du Conseil européen Donald Tusk indiquait que les bases d’un accord sur le Brexit étaient «prêtes» et pourraient se concrétiser dans les prochaines heures.

Dans ce contexte marquée par la politique, les indicateurs du jour, et notamment «les ventes de détail aux Etats-Unis un peu faibles, n’ont pas eu d’incidence particulière», a relevé M. Larrouturou.

Leur chute en septembre a non seulement surpris les analystes, mais également rompu avec six mois d’affilée de progression des dépenses des consommateurs américains.

La révision à la baisse en septembre de l’inflation en zone euro n’a pas eu davantage d’effet.

Le Livre Beige de la Fed est également attendu après la clôture des marchés européens.

Dans cette attente, le marché a suivi les publications de résultats d’entreprises qui se poursuivaient aux Etats-Unis : Bank of America Merrill Lynch a fait mieux que prévu malgré un plongeon de son bénéfice au troisième trimestre en raison d’une charge de 2,1 milliards de dollars due à une dépréciation d’actifs et un litige dans l’immobilier.

A Wall Street vers 18H30 (16H30 GMT), le Dow Jones Industrial Average était parfaitement à l’équilibre ; l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait en revanche 0,33% et l’indice élargi S&P 500 perdait 0,17%.

L’Eurostoxx a pour sa part grappillé 0,02%.

Du côté des valeurs

LES BANQUES EN FORME 

Les valeurs liées au secteur bancaire ont profité de l’optimisme sur un accord de Brexit qui serait le scénario le plus favorable pour l’économie britannique. A Londres, Barclays a pris 013% à 164,25 pence et RBS 1,59% à 229,70 pence.

A Paris, Crédit Agricole a gagné 1,97% à 11,64 euros, BNP Paribas 0,45% à 47,25 euros et Société Générale 0,89% à 25,98 euros.

THYSSENKRUPP BONDIT 

Le titre de l’industriel allemand a bondi (+4,64% à 13,19 euros) sur le MDax alors que le Finlandais Kone allié au fonds d’investissement CVC envisage de déposer une offre de reprise de la très rentable division ascenseurs du groupe de Essen, selon Bloomberg.

LE SECTEUR MINIER A LA PEINE 

Le secteur a été affecté par des doutes sur la capacité des États-Unis et de la Chine à apaiser les tensions commerciales entre les deux pays. BHP a lâché 1,19% à 1.622,60 pence et Rio Tinto 1,67% à 3.952,00 pence.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: -0,09% à 5.696,90 points
Francfort - Dax: +0.32% à 12.670,10 points
Londres - FTSE 100: -0,61% à 7.167,95 points
Milan - FTSE MIB: +0,28% à 22.428,00 points
Madrid - IBEX 35: +0,33% à 9.386,70 points
Lisbonne - PSI 20: +0,19% à 4.999,71 points
Bourse suisse - SMI : -0,16% à 10.032,40 points
Amsterdam - AEX: -0,52% à 576,86 points
Bruxelles - BEL 20: +0,10% à 3.761,02 points