Bourses européennes en baisse après un début de semaine dans le vert

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 termine sur un recul de 0,43%. Seule Zurich parvient à clôturer en territoire positif.

L’absence d’embellie sur le front des tensions commerciales sino-américaines a pesé sur les bourses européennes, quasiment toutes orientées à la baisse mercredi après un début de semaine globalement dans le vert.

«Le climat reste assombri par les craintes commerciales», a résumé Alexandre Baradez, un analyste de IG France. «Il n’y a pas eu de nouvelles en la matière au cours de la séance, mais comme les dernières déclarations américaines n’allaient pas dans le sens d’un apaisement au sommet du G20, le marché a gardé un arrière goût négatif».

Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a indiqué mardi que les États-Unis et la Chine n’annonceraient pas de traité commercial lors du sommet du G20 fin juin au Japon, où Donald Trump compte évoquer le sujet avec son homologue chinois Xi Jinping.

Selon M. Baradez, «cet environnement pousse le marché à éviter de prendre des risques», ce qui joue en défaveur des valeurs les plus sensibles à la conjoncture, comme les matières premières ou l’automobile.

A Wall Street, les indices chutaient à la mi-séance: le Dow Jones Industrial Average reculait vers 16H40 GMT de 0,17% à 26.003,92 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,42% à 7.789,65 points, et l’indice élargi S&P 500 de 0,20% à 2.879,90 points.

L’Eurostoxx 50 a terminé en baisse de 0,43%.

A Paris, le CAC 40 a perdu 0,62% pour terminer à 5.374,92 points, dans un volume d’échanges moyen de 3,1 milliards d’euros. Les valeurs pétrolières ont pâti de la baisse des cours du brut. TechnipFMC a perdu 3,58% à 19,64 euros et Total 2,73% à 46,95 euros. ArcelorMittal a glissé de 2,81% à 14,59 euros. 

Egalement orientée à la baisse, la Bourse de Francfort a abandonné 0,33% pour finir à 12.115,68 points. Deux valeurs peu dépendantes des aléas conjoncturels ont fini en tête du Dax, le lessivier Henkel (2,70% à 86,82 euros) et le fabricant de la crème Nivea, Beiersdorf (1,23% à 107,10 euros).

La Bourse de Londres a perdu 0,42%, l’indice FTSE-100 des principales valeurs terminant à 7.367,62 points. Les titres d’entreprises très actives en Chine, comme les banques Standard Chartered (-2,54% à 683,80 pence) et HSBC (-1,07% à 648,90 pence), ainsi que le gestionnaire d’actifs Prudential (-1,49% à 1.617 pence), ont souffert.

Les autres principales places européennes ont presque toutes terminé en baisse. La Bourse de Milan a perdu 0,71% à 20.463 points, Lisbonne a cédé 0,54% à 5.179,13 points, le Bel-20 de Bruxelles, 0,44% à 3.500,78 points, l’indice AEX d’Amsterdam, 0,20% à 556,13 points.

L’indice Ibex 35 de Madrid a de son côté cédé 0,47% à 9.238,5 points. Le géant du prêt-à-porter Inditex, propriétaire de Zara, a perdu 1,03% à 25,02 euros malgré la publication d’un bénéfice net trimestriel en hausse et conforme aux prévisions.

Seule la Bourse de Zurich a terminé dans le vert, l’indice SMI des valeurs vedettes clôturant à 9.859,73 points (+0,24%).