Bonds Europe: le marché poursuit sa détente

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt allemand à 10 ans s’est encore enfoncé, établissant un nouveau record en territoire négatif, pour clôturer à -0,613% contre -0,592% lundi.

Les taux d’emprunt à dix ans des pays de la zone euro ont poursuivi leur mouvement de détente mardi, les rendements allemand et français ayant même atteint un nouveau record en territoire négatif, en présence de nombreux foyers de tension.

«On est toujours sur cette tendance étonnamment baissière sur le rendement allemand à 10 ans», a indiqué à l’AFP René Defossez, stratégiste obligataire chez Natixis. Le rendement allemand s’est en effet enfoncé à jusqu’à -0,614% ce mardi, avant que la France ne suive la même trajectoire et atteigne elle aussi un nouveau seuil négatif.

Selon l’expert, de nombreux facteurs expliquent ces taux toujours plus bas sur les obligations des pays jugés les plus solides de la zone euro, notamment les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Néanmoins, le gouvernement américain a annoncé mardi reporter au 15 décembre l’instauration de tarifs douaniers supplémentaires de 10% sur les produits électroniques chinois qui était prévue pour le 1er septembre.

Le risque lié au Brexit continue de peser également sur l’environnement financier, a poursuivi M. Defossez, sans compter les attentes concernant «la BCE qui devrait assouplir sa politique monétaire dans un avenir très proche, la Fed», ou la Banque d’Angleterre.

L’ensemble de ces zones d’incertitudes alimente l’aversion pour le risque, prévient l’expert, ce qui soutient les actifs jugés les plus sûrs, comme «les obligations souveraines, dont les rendements continuent de baisser». 

A cela s’ajoute le dossier italien, où l’incertitude associée à la crise politique, provoquée par le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, «profite au Bund» et aux autres titres jugés les plus solides de la zone euro, affirme M. Defossez. 

Le Sénat italien, convoqué d’urgence dans une Rome désertée en cette période estivale, doit décider mardi soir d’une date pour le vote possible d’une motion de censure qui pourrait faire tomber le gouvernement, mais le scénario d’une solution alternative «anti-Salvini» se renforce.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d’emprunt allemand à 10 ans s’est encore enfoncé, établissant un nouveau record en territoire négatif, pour clôturer à -0,613% contre -0,592% lundi.

Celui de la France a suivi le même mouvement, à -0,319% contre -0,286% lundi.

Le rendement à dix ans de l’Italie s’est nettement détendu, à 1,613% contre 1,702% lundi. L’Espagne a connu une détente plus modérée, à 0,203% contre 0,230%.

Le rendement de même maturité du Royaume-Uni a peu bougé, à 0,491% contre 0,490%.

Aux États-Unis, le taux à dix ans remontait, à 1,680% contre 1,645% lundi, à l’instar de celui à 30 ans, à 2,142% contre 2,133%. Enfin, le taux américain à deux ans s’appréciait nettement, à 1,654%, contre 1,584%.