Bonds Europe: la dette italienne souffre de l’aversion au risque

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a fini sans grand changement à -0,049% contre -0,046% mercredi.

La dette italienne a fait les frais jeudi de l’aversion au risque qui touche nombre d’investisseurs inquiets de la remontée des tensions entre les États-Unis et la Chine, le reste du marché obligataire gardant son calme.

«La guerre commerciale sino-américaine revient sur le devant de la scène et accentue les inquiétudes au sujet de la croissance mondiale», a relevé auprès de l’AFP Geoffroy Lenoir, responsable des taux souverains en euros pour Aviva Investors. 

Les États-Unis et la Chine se retrouvent jeudi à Washington pour des négociations commerciales à l’issue des plus incertaines, les deux puissances se menaçant mutuellement de nouvelles mesures protectionnistes.

«Ce contexte alimente donc un courant d’aversion pour le risque» qui a fragilisé surtout l’Italie, a complété M. Lenoir.

L’Espagne a aussi vu son rendement monter un peu. Mais cela s’explique aussi par des facteurs techniques, «sous l’effet d’une série d’émissions à moyen et long terme» dans la matinée, a détaillé M. Lenoir. 

«Ces opérations d’emprunt se sont bien passées. Elles doivent néanmoins être absorbées» par le marché et dans l’intervalle cela pèse un peu, a-t-il expliqué.

«Les mouvements du jour restent toutefois raisonnables, a-t-il ajouté, et «plus modérés» par rapport à ce qui se passe sur les actions.

Une résilience du marché obligataire qui trouve son origine, selon l’expert, dans le soutien toujours important des Banques centrales, que ce soit la BCE ou la Fed.

À 18H00 (16H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a fini sans grand changement à -0,049% contre -0,046% mercredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Celui de la France a également peu bougé à 0,341% contre 0,328%.

Celui de l’Espagne s’est un peu tendu à 0,983% contre 0,954% et celui de l’Italie davantage à 2,680% contre 2,611%.

Le taux d’emprunt à 10 ans du Royaume-Uni a terminé à 1,123% contre 1,134%. 

Aux États-Unis, le rendement à 10 ans baissait à 2,442% contre 2,480%, à l’instar de celui à 30 ans à 2,866% contre 2,894% mercredi. Celui à deux ans s’établissait de son côté à 2,244% contre 2,297%.