Métropolitrain

Présélection prix Turgot 2018

1 minutes de lecture

Alain Krakovitch, débats publics dans la collection Sens.

Alain Krakovitch est directeur de SNCF Transilien depuis octobre 2014. Directeur de la gare du Nord de 2005 à 2007, puis directeur de cabinet du président de la SNCF en 2007, il travaillera successivement avec Anne-Marie Idrac et Guillaume Pepy. De 2008 à 2012, il est directeur des lignes D et R du RER et directeur de la région Paris Sud-Est, puis, de 2012 à 2014, il exerce les fonctions de directeur général sécurité et qualité de service ferroviaire.

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
Kathleen Wantz-O’Rourke

D’ores et déjà, la majorité de la population mondiale vit désormais en milieu urbain et cette proportion sera de l’ordre de 60 à 65% dès 2050 soit environ 6 à 7 milliards d’individus vivant dans des conurbations étendues. La nécessité absolue de mobilité que cela implique donne l’occasion à l’auteur d’analyser méthodiquement les solutions permettant la prise en compte de ce basculement quantitatif mais aussi les bouleversements de nos modes de vie que cela implique.

Selon lui, le système de transport doit non seulement répondre à ce besoin de «transit de masse» mais doit également coopérer avec les usagers afin de penser son développement au service de ceux-ci, les rendant maîtres du même espace-temps dans lequel ils évoluent. 

Alain Krakovitch partage sa conviction que seul le train est en mesure de répondre à ces objectifs. 

Mais au prix de ruptures fortes: 

  • tout d’abord en affirmant la prépondérance de modes de transport public collectif au détriment de la poursuite d’une société du tout automobile ou un quelconque équivalent; 
  • par la simplification des réseaux et leur gestion automatisée et artificiellement intelligente, évoluant vers plus de robustesse, de confort et de résilience, réduisant les aléas du quotidien; 
  • en déléguant plus largement aux opérateurs les composantes du service de transport, ligne, infrastructures, gares, rames, travaux, sous l’autorité d’une autorité organisatrice dont les enjeux seront la concurrence entre opérateurs au profit du service au voyageur; 
  • par la réduction des interfaces pour une plus grande réactivité; 
  • par l’organisation du personnel en petits collectifs agiles, visant une meilleure qualité de service.

C’est en repensant l’offre globale de porte à porte, en la simplifiant et en offrant une multimodalité effective, faisant ainsi du train une offre multimodale de transport urbain, que nous pourrons assurer des milliards de déplacements efficacement, rapidement et en toute sécurité.