Le futur de l’Europe se joue en Afrique

Présélection prix Turgot 2018

1 minutes de lecture

Jean-Luc Buchalet, Christophe Prat, Editions Eyrolles.

 

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
Hubert Alcaraz

L'Afrique, mosaïque de pays aux frontières héritées de la colonisation, donc sources permanentes de conflits ethniques, religieux et économiques, est un condensé de climats extrêmes allant du désert au régions tempérées, subissant de plein fouet les changements climatiques.

L'Afrique dispose de fabuleux gisements de matières premières exploités et exportées sans valeur ajoutée pour le pays d'extraction faute de financements, de compétences et d'infrastructures. S'ajoutent  l'extrême pauvreté d'une majorité d'africains, un taux d'alphabétisation très faible, une électrification insuffisante et une démographie galopante, seule variable de progression du PIB.

La situation des Pays est contrastée mais toutes subissent les variations de prix des matières premières qui ne permettent pas de garantir dans la durée de grands projets gaziers, pétroliers… La rareté des infrastructures  et l'existence de droits de douanes dissuasifs pénalisent  les échanges régionaux. Enfin l'instabilité politique et sécuritaire contribuent à une déstabilisation  humaine avec des exodes massifs de population et à une désertification, la sécurité nécessaire  à l'agriculture n'étant plus garantie.

Plusieurs organismes de financements européens ou mondiaux opèrent localement avec des fortunes diverses et  souvent sans contrôler la destination finale des fonds investis ni leur efficacité.

L'Europe, directement concernée, devrait s'engager rapidement dans un partenariat à long terme sur les secteurs clefs: éducation, formation, infrastructure, électrification et parallèlement participer à l'émergence d'une économie de marché plus intégrée. Ce partenariat est vital pour l'Afrique mais aussi pour l'Europe qui doit relever ce défi lourd de conséquences pour sa sécurité et sa survie face aux économies dominantes.