USA: rebond des promesses de ventes de logements en janvier

AWP

1 minutes de lecture

L’indicateur des promesses de ventes a progressé de 4,6% en données corrigées des variations saisonnières, à 103,2 points le mois dernier.

Les promesses de ventes de logements aux États-Unis ont nettement rebondi en janvier mais restent en retrait sur un an, selon les chiffres de l’Association nationale des agents immobiliers (NAR) publiés mercredi.

L’indicateur des promesses de ventes a progressé de 4,6% en données corrigées des variations saisonnières, à 103,2 points le mois dernier.

Les analystes misaient sur un léger recul de 0,4% après une chute de 2,2% en décembre.

Sur un an, les promesses de ventes, un baromètre avancé du marché immobilier puisqu’il se base sur les contrats de cession qui se concrétisent en général 45 jours après, restent dans le rouge, reculant de 2,3%.

Elles sont en recul sur un an pour le 13e mois d’affilée.

L’économiste de la NAR, Lawrence Yun, a souligné que «le changement de politique de la Réserve fédérale et la réouverture du gouvernement ont été très bénéfiques pour le marché immobilier».

La Fed a en effet, en janvier, annoncé une pause dans les hausses de taux d’intérêt qui se sont succédé, même si elles étaient modestes, en 2018 ce qui a refroidi le marché des emprunts immobiliers.

La fin du «shutdown» administratif en janvier a aussi contribué à encourager les acheteurs potentiels.

Pour l’ensemble de l’année, l’association professionnelle prévoit des ventes de logements anciens autour de 5,28 millions, en repli de 1,1% sur 2018.

Le prix moyen d’un logement ancien devrait augmenter d’environ 2,2%.

En 2018, les reventes de logements ont décliné de 3,1% alors que les prix ont avancé de 4,9%.