Orascom DH: premier bénéfice trimestriel depuis 2015

AWP

1 minutes de lecture

Le développeur et exploitant de destinations de vacances a enregistré un gain de 1,0 million de francs, contre une perte de 5,1 millions un an plus tôt.

Orascom Development Holding (Orascom DH) a dégagé sur l’entame de 2019 son premier bénéfice net trimestriel depuis 2015. Le développeur et exploitant de destinations de vacances a enregistré un gain de 1,0 million de francs, contre une perte de 5,1 millions un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a bondi de 32,4% à 98,1 millions de francs, selon un relevé publié dans la nuit de dimanche à lundi.

Le groupe tient à souligner qu’une fois la base de comparaison ajustée des cessions fin 2018 de Tamweel Group ainsi que des hôtels Royal et Club Azur, le chiffre d’affaires s’est envolé de 47,1%.

Le segment hôtelier a généré des recettes en hausse de 14,9% à 46,2 millions, assorties d’une progression similaire de la rentabilité opérationnelle à 17,9 millions.

Le segment immobilier a profité d’une explosion des ventes de biens, multipliées par plus de deux à 105,9 millions et alimentées par la mise en vente des premières résidences du projet O West, ainsi que sur les sites d’El Gouna, Makadi Heights, Hawana Salalah et Lustica Bay. Le chiffre d’affaires du segment a quasiment doublé (+90%) à 41,5 millions.

La contribution de la gestion de destinations de vacances s’est enrobée de 40,5% à 10,4 millions de francs.

Ambitions confirmées

La direction anticipe toujours pour l’ensemble de l’exercice des recettes de 400 millions de francs, assorties d’un excédent brut d’exploitation (Ebitda) ajusté compris entre 74 et 77 millions de francs. La société uranaise envisage par ailleurs des cessions immobilières pour 445 à 470 millions de francs, contre 200,6 millions en 2018.

La performance trimestrielle semble indiquer qu’Orascom est en bonne voie pour s’établir à nouveau du bon côté du seuil de rentabilité, relève dans une note la Banque cantonale de Zurich (ZKB).

L’établissement déplore néanmoins toujours un manque de visibilité en raison des importants besoins en investissements dans les destinations égyptiennes du groupe, et préfère dans ce cadre conserver une recommandation neutre sur le titre.

A la Bourse de Zurich, la nominative Orascom DH reculait de 2,3% à 16 francs, dans un SPI en retrait de 1,17%.