VP Bank: bénéfice semestriel et afflux net d’argent importants

AWP

1 minutes de lecture

Les fonds sous gestion à fin juin atteignaient 45,6 milliards de francs (+9,9% sur six mois), avec un afflux d’argent nouveau de 1,2 milliard.

VP Bank a fait progresser son bénéfice net de 20,5% sur un an à 35 millions de francs au premier semestre. Le groupe bancaire liechtensteinois, qui courtise notamment la clientèle chinoise fortunée, a enregistré un important afflux d’argent net nouveau.

Les fonds sous gestion à fin juin atteignaient 45,6 milliards de francs (+9,9% sur six mois), avec un afflux d’argent nouveau de 1,2 milliard, annonce la banque de Vaduz lundi.

Les résultats sont parfaitement en ligne avec les prévisions publiées il y a un mois par l’établissement, qui s’attendait une performance très robuste.

La croissance des revenus a été supérieure à la moyenne, et la performance sur les marchés s’est révélée très positive, en particulier pour les implantations à l’étranger, précise le communiqué.

Le rapport coûts/revenus s’est amélioré à 68,6%, contre 70,3% auparavant. Le groupe se félicite, dans un environnement difficile en raison des taux négatifs, d’avoir pu stabiliser ses revenus des opérations d’intérêts, à 54,6 millions de francs. Les recettes de commissions et prestations de services ont augmenté de 4,3% sur un an à 67 millions, tandis que les produits de négoce ont bondi de 11,8% à 29,3 millions.

Le résultat des placements s’est affiché à 11,4 millions. Les recettes d’exploitation se sont étoffées de 10,1% à 162,7 millions de francs, pour des charges en hausse de 6,2% à 122,7 millions.

«Ces résultats confirment notre stratégie à long terme visant à une croissance organique grâce à des investissements pour le conseil à la clientèle. Nous sommes bien armés pour poursuivre sur ce rythme, déclare dans le communiqué le directeur général par intérim Urs Monstein. Il a ensuite précisé devant les médias que les principaux moteurs de croissance se situaient en Asie et sur les marchés nordiques.

M. Monstein a par ailleurs confirmé les objectifs de croissance pour 2020, soit un bénéfice net de 80 millions de francs, des avoirs sous gestion de 50 milliards et un rapport entre les charges et les recettes inférieur à 70%.

Le patron a aussi précisé que l’afflux d’argent frais pour le second semestre «ne se présentait pas mal».

Par ailleurs, le programme de rachat d’actions lancé l’été dernier a été achevé. Au terme de celui-ci, VP Bank détient 9,58% des parts de l’établissement.

A 12h30, le titre VP Bank cédait 0,3% à 152,20 francs, dans un SPI en hausse 0,16%.