Thomas Huber démissionne du conseil de banque de la GKB

AWP

1 minutes de lecture

La Banque cantonale des Grisons (GKB) a enregistré le départ de Thomas Huber qui a renoncé avec effet immédiat à son mandat en tant que membre du conseil de banque.

La Banque cantonale des Grisons (GKB) a enregistré le départ d’un de ses administrateurs. Thomas Huber a renoncé avec effet immédiat à son mandat en tant que membre du conseil de banque, indique la chancellerie cantonale mercredi.

Dans son bref communiqué, l’autorité de tutelle de l’établissement évoque «différents articles en lien avec un mandat tiers, en dehors de la GKB» qui auraient poussé M. Huber a quitter ses fonctions après cinq années en poste.

«Le gouvernement (grison) et le conseil de banque de la GKB considèrent la décision de Thomas Huber visant à défendre la réputation de la GKB en mettant son mandat à disposition, comme l’expression de sa professionalité et de son intégrité», selon les termes du communiqué.

Il y a tout juste deux semaines, le blog Inside Paradeplatz (IP) signalait que M. Huber, outre son mandat au conseil de banque de la GKB, présidait également le conseil d’administration d’une société nommée Batagon.

Or, cette dernière aurait reçu d’importants montants de la part de Ruvercap, une société financière basée à Zurich spécialisée dans l’octroi de crédits à des petites et moyennes entreprises (PME), tombée depuis en disgrace auprès de ses investisseurs, parmi lesquels figurent des caisses de pension ainsi que des instituts financiers suisses, dont la GKB.

M. Huber a alors affirmé ne rien savoir de la participation de la banque dans Ruvercap, une version étayée par un porte-parole de la GKB, qui a affirmé que c’est le comité d’investissement de la banque et lui seul qui décide des investissements. «Le conseil de banque n’est impliqué en aucune manière dans les discussions ou les décisions concernant les placements», a-t-il ajouté.

Se référant à un document concernant l’assainissement du véhicule financier, IP estime qu’à fin 2019, l’exposition de la GKB aux trois fonds Ruvercap - en dollars, en euros et en francs - équivaudrait à plus de 150 millions de francs.

A lire aussi...