Swissquote étoffe ses partenariats de distribution en Arménie

AWP

1 minutes de lecture

«Nous sommes présents sur ce marché depuis longtemps, mais nous n’y disposons pas d’une filiale proprement dite», indique le CEO Marc Bürki.

Le courtier en ligne Swissquote entend étoffer sa présence sur le marché arménien en renforçant ses partenariats de distribution avec des prestataires financiers établis sur place. «Nous sommes présents sur ce marché depuis longtemps, mais nous n’y disposons pas d’une filiale proprement dite», a indiqué jeudi à AWP Marc Bürki, directeur général (CEO) du groupe glandois.

La distribution des produits Swissquote dans l’ex-république soviétique est assurée par des partenaires locaux, comme c’est le cas pour plusieurs autres marchés de taille modeste. «Les entreprises partenaires se chargent des aspects réglementaires - autorisations, licences - pour le marché local, et Swissquote assure l’exécution des services bancaires», résume M. Bürki.

Les partenaires se répartissent ensuite les revenus générés par les commissions selon une clé d’approximativement 50/50.

«Pour nous, l’Arménie est un marché périphérique mais intéressant, qui se caractérise par une demande croissante de services bancaires de qualité», poursuit le patron de l’établissement vaudois. La clientèle locale est friande notamment de prestations de courtage dans le domaine des matières premières.

Un partenariat avec Financial Trading House (FTH), débuté il y a trois ans, a récemment été renforcé. Dans une présentation, sa directrice Angin Ghukasyan a affirmé compter déjà plus d’une centaine de clients, sans plus de précisions.

La présence de Swissquote en Arménie est un «signe de confiance dans le pays», s’est félicité à cette occasion Artsvik Minasyan, ministre du Développement économique et des investissements de la petite république d’Asie centrale, qui compte à peine plus de trois millions d’âmes.

«Cela non seulement ouvre de nouvelles possibilités économiques et financières, mais améliore également la réputation de l’Arménie et relève la confiance des investisseurs», a-t-il ajouté, selon des propos rapportés par l’agence locale Arka.