Nicolas Leprince et Julien Tisserand rejoignent Edmond de Rothschild AM

Communiqué, Edmond de Rothschild

1 minutes de lecture

Spécialistes des marchés obligataires, ils intègrent l’équipe Allocation d’actifs et dettes souveraines.

Nicolas Leprince et Julien Tisserand sont tous deux des spécialistes aguerris des marchés obligataires et bénéficient d’expériences complémentaires acquises dans des groupes financiers de référence.

Ces deux professionnels de la gestion réunissent des compétences en gestion fondamentale et quantitative sur un large spectre de sous-jacents obligataires allant de la dette souveraine au marché du crédit en passant par la dette émergente. Ils ont tous deux déployé des gestions actives s’appuyant sur des processus de gestion particulièrement structurés. Leurs expériences passées et leur complémentarité vont parfaitement s’intégrer au sein de la plateforme obligataire d’Edmond de Rothschild Asset Management et enrichir le processus de gestion du fonds EdR Fund Bond Allocation qui n’a toutefois pas vocation à évoluer. Membres actifs du comité taux, ils auront notamment la responsabilité du processus d’allocation du fonds.

Ces arrivées vont permettre de poursuivre le développement d’une gestion active au sein de ce fonds flagship, reflet de nos convictions sur les marchés obligataires. EdR Fund Bond Allocation compte près de 3 milliards d’euros d’actifs sous gestion et rencontre depuis plusieurs années un vif succès auprès de différents profils d’investisseurs.

«Nous sommes ravis d’accueillir Nicolas et Julien au sein de notre maison d’investissement», a commenté Christophe Caspar, Global CEO, Edmond de Rothschild Asset Management. «Notre plateforme obligataire est au coeur de notre dispositif et ces deux nouveaux talents viennent renforcer nos capacités de gestion et d’analyse au sein de ce vaste univers d’investissement».

Benjamin Melman, Directeur des gestions, a quant à lui déclaré: «Nicolas et Julien ont démontré, dans le cadre de leurs précédentes fonctions, leur expertise et leur parfaite connaissance des marchés obligataires. Ils seront en mesure d’aller chercher de la performance sur de nombreux segments de marché et de stratégies. Leur complémentarité va être particulièrement utile pour faire face aux défis que présentent actuellement ces marchés».