Mort soudaine du président d’UniCredit, Fabrizio Saccomanni

AWP

1 minutes de lecture

Selon les médias italiens, l’ex-ministre de l’Economie âgé de 76 ans a fait un arrêt cardiaque sur le bord de mer, en Sardaigne, et les médecins ne sont pas parvenus à le réanimer.

Le président de la banque italienne Unicredit, l’économiste Fabrizio Saccomanni, est mort soudainement jeudi à l’âge de 76 ans, a annoncé l’établissement dans un communiqué.

Les circonstances de son décès n’ont pas été précisées.

Selon les médias italiens, M. Saccomanni a fait un arrêt cardiaque sur le bord de mer, en Sardaigne, où il venait de commencer ses vacances, et les médecins ne sont pas parvenus à le réanimer.

Né à Rome le 22 novembre 1942, M. Saccomanni, économiste de formation, fut directeur général de la Banque centrale d’Italie de 2006 à 2013, puis ministre de l’Economie dans le gouvernement de centre-gauche d’Enrico Letta, d’avril 2013 à février 2014.

Il était président du conseil d’administration d’UniCredit depuis avril 2018.

Très jovial, il avait participé mercredi à la conférence de presse de présentation des résultats semestriels de la banque, et s’était réjoui, lors d’une rencontre informelle ensuite avec les journalistes, des vacances qu’il s’apprêtait à passer.

Le patron d’UniCredit Jean-Pierre Mustier, avec qui il avait alors plaisanté à de nombreuses reprises, a exprimé au nom du personnel et du conseil d’administration de la banque son «immense douleur pour la disparition soudaine de Fabrizio Saccomanni». C’est «une perte pour l’ensemble du pays», a-t-il estimé, cité dans le communiqué de la banque.

«UniCredit perd un président d’un très haut niveau qui a guidé le conseil d’administration de la banque dans une phase caractérisée par des défis prenants, avec un grand équilibre et une grande transparence, une vision stratégique limpide», a-t-il ajouté.

M. Mustier a aussi dit perdre «un ami d’une grande intelligence et humanité, très cultivé, compétent et plein d’esprit».

Le maire de Milan, Giuseppe Sala, a salué pour sa part sur Twitter «un économiste sage et une personne de grande valeur». «L’Italie a perdu un des hommes les plus compétents de ses institutions.»

Jusqu’à la nomination d’un nouveau président d’UniCredit, ce rôle sera assumé par le vice-président Vicario Cesare Bisoni, a précisé la banque.