Marc Bürki prévoit de rester à la tête de Swissquote encore 4 ans

AWP

1 minutes de lecture

Tout en préparant sa succession, le CEO de la banque en ligne table sur un bénéfice avant impôts de 100 millions de francs d’ici 2022.

Le patron de la banque en ligne Swissquote, Marc Bürki, est optimiste à propos de ses propres objectifs. Atteindre un bénéfice avant impôts de 100 millions de francs d’ici 2022, on devrait y arriver, a-t-il déclaré dans une interview à Finanz und Wirtschaft (édition en ligne).

La croissance organique est forte et l’objectif annuel est de 3 milliards de francs d’afflux de fonds neufs, a-t-il relevé, ce qui devrait être réalisé cette année, selon lui. Le patron espère que la croissance sera assez rapide pour contrer la pression sur les marges.

M. Bürki voit le monde de la finance au début d’une révolution bancaire. Il en veut pour preuve le fournisseur de cartes de crédit et d’applications Revolut chez qui lui-même ne s’annoncerait pas en raison de doutes autour de la sécurité. «Je ne confierais pas ma fortune à Revolut», a-t-il dit.

Pour ce qui est des acquisitions, le patron de Swissquote est ouvert, mais il n’y a actuellement «rien dans le radar». A propos du Robo-Advisor de son entreprise, M. Bürki a admis que la barre visée de 1 milliard de francs d’actifs d’ici 2020 ne sera définitivement pas atteinte. On sera autour des 400 millions de francs.

Swissquote veut aussi s’adresser à une nouvelle génération de clients qui utilisent intensivement les services numériques. Dans ce cas, c’est moins la marque d’une banque que la simplicité de l’utilisation de ses services qui joue et Swissquote en profite par rapport à un Revolut par exemple.

M. Bürki a aussi abordé la question de son départ. Lorsqu’il l’annoncera et présentera son successeur, ce sera une solution interne. Agé de 58 ans, le patron de Swissquote entend rester en place encore 4 ans, à savoir jusqu’à 62 ans.