Le bénéfice de Valiant s'envole au premier semestre

AWP

1 minutes de lecture

Le bénéfice net affiche une hausse de 14,5% sur un an. «Les comptes tournent et nous sommes sur la bonne voie», s’est réjoui le CEO, Markus Gygax.

Le groupe bancaire Valiant a nettement amélioré sa rentabilité au premier semestre, dégageant des chiffres supérieurs aux attentes. Les recettes ont crû dans toutes les lignes de métier, dans un contexte de charges maîtrisées.

Le bénéfice net a atteint 59,8 millions de francs, en hausse de 14,5% sur un an. «Les comptes tournent et nous sommes sur la bonne voie», s'est réjoui jeudi Markus Gygax, directeur général, cité dans le communiqué.

Le résultat opérationnel affiche une hausse encore plus forte. Il s'est étoffé de 23% à 81,4 millions de francs. Cette envolée est notamment à mettre au crédit d'une poussée du produit d'exploitation de l'ordre de 10% à 206,6 millions. En prenant en compte les effets négatifs liés à l'intégration de Triba Bank, consolidé depuis juillet 2017, la hausse atteint 7,0%.

Ces indicateurs décoiffent les prévisions du consensus AWP, ce qui semblait soutenir le cours de l'action. Vers 13h20, le titre prenait 4,0% à 108,40 francs dans un SPI en baisse de 0,37%.

Dans un commentaire, la Banque cantonale de Zurich relativise les bons résultats de Valiant. Sans un dividende spécial de 19,7 millions de francs versé par Aduno, les chiffres auraient été en ligne avec les attentes. Le groupe bernois a utilisé ce montant pour allouer 9 millions aux réserves pour risques bancaires généraux.

Approche prudente

Les opérations d'intérêt, principale source de revenus, se sont inscrites à 150,9 millions de francs, ce qui représente une augmentation de 5,3%. La marge d'intérêt est restée stable à 1,09%. Lors d'une conférence téléphonique, M. Gygax a souligné vouloir défendre ce niveau à l'avenir.

Les autres activités de la banque s'affichent également en hausse. Le groupe bancaire a subi une légère progression des dépenses à 113,9 millions (+1,1%).

Depuis fin décembre, la somme de bilan de Valiant a stagné (+0,7%) à 27,77 milliards. Les dépôts clientèle se sont repliés de 1,7% à 18,40 milliards.

Les avances à la clientèle ont grappillé 0,8% à 23,70 milliards, dont 22,15 milliards d'hypothèques (+1,1%). Selon les analystes de Baader Helvea, ce point constitue la seule déception des chiffres intermédiaires. Valiant a justifié cette croissance modérée par une approche prudente face à un marché immobilier de plus en plus tendu.

Valiant poursuit sa stratégie d'expansion en Suisse romande avec des ouvertures de filiales prévues à Vevey en novembre et à Nyon en janvier 2019. La banque de détail table pour l'ensemble de l'année sur un résultat opérationnel et un bénéfice similaire à ceux de l'exercice précédent.